Wimbledon : Carlos Alcaraz a dompté Novak Djokovic sur tous les plans

Dans une finale épique en cinq sets, Carlos Alcaraz a réalisé un exploit en mettant fin au règne de Novak Djokovic à Wimbledon ce dimanche (1-6, 7-6, 6-1, 3-6, 6-4). Et, l’importance historique de ce succès est déjà tangible. C’est surtout l’identité de son adversaire qui rend cette victoire exceptionnelle. Mais, à quel point l’est-il en réalité ? 

La victoire d’Alcaraz a des implications qui vont au-delà des statistiques. Elle le place au sommet de la “Next Generation” en termes de titres du Grand Chelem. En battant Djokovic en finale, il intègre le cercle très restreint des joueurs ayant remporté une finale majeure contre le Big Four, aux côtés de Juan Martin Del Potro, Stan Wawrinka et Daniil Medvedev. De plus, il rejoint Rafael Nadal et Boris Becker en tant que détenteurs d’une double couronne en Grand Chelem avant l’âge de 21 ans. Alcaraz donne l’impression de progresser plus rapidement que les autres et de devenir plus fort que ses adversaires, ce qui fait de lui un prodige exceptionnel.

Alcaraz, un phénomène

Pour comprendre pleinement la valeur de la victoire de Carlos Alcaraz à Wimbledon 2023, il est essentiel de prendre en compte le profil de son adversaire en finale et ce que le jeune espagnol de 20 ans a réussi à lui infliger. Novak Djokovic vient tout juste de battre le record du nombre de titres du Grand Chelem à Roland-Garros (23). Il joue un tennis complet et solide, l’un des meilleurs de sa carrière, comme il l’a montré notamment lors de cette quinzaine sur le Centre Court de Wimbledon, en demi-finale et même dans le premier set de la finale.

Djokovic n’avait pas perdu en finale d’un Grand Chelem depuis l’US Open 2021, et sa dernière défaite en finale à Wimbledon remontait à 2013. Il jouait ce dimanche pour égaler le record historique de Roger Federer, avec 8 titres sur le gazon du All England Club entre 2003 et 2017. Cependant, Djokovic a été battu de manière juste et équitable à Wimbledon. Et, cela ne pouvait être réalisé que par un joueur phénoménal : Carlos Alcaraz. Il a donné une réponse exceptionnelle à ceux qui le considéraient comme “surcoté” et loin des éloges formulés par Daniil Medvedev après leur demi-finale où il a subi une défaite sévère. À titre comparatif, Alcaraz est devenu le premier joueur depuis 2002, en dehors de Federer, Nadal, Djokovic ou Murray, à remporter Wimbledon.

Le règne de Djokovic est terminé

L’on retient peut-être ce succès comme une belle consécration, mais s’il y a une explication, c’est à quel point l’Espagnol a contenu le Serbe sur son circuit de prédilection. Avant cette finale, Djokovic avait remporté 15 tie-breaks consécutifs disputés en Grand Chelem. Carlos Alcaraz a mis fin à cette série impressionnante. Et, ce n’est pas tout. Depuis son quart de finale en 2017 où Djokovic avait dû abandonner face à Tomas Berdych, il n’avait plus connu la défaite dans ce tournoi majeur anglais. Ce temps durant, il a enchaîné 34 victoires consécutives et remporté quatre éditions (2018, 2019, 2021, 2022), se rapprochant ainsi du record absolu de Roger Federer à Wimbledon (8 titres). Grâce à Alcaraz, Federer reste toujours devant. De plus, c’est également la première défaite de Djokovic sur gazon depuis sa finale perdue contre Marin Cilic au Queen’s en 2018. Il était resté sur 2195 jours d’invincibilité à Wimbledon. 

Ses victoires à Wimbledon 2022 (7), à l’Open d’Australie 2023 (7), à Roland-Garros 2023 (7) et à Wimbledon 2023 (6) lui avaient permis d’accumuler 27 succès consécutifs dans les Grands Chelems. Cette domination, Alcaraz l’a encore balayée d’un coup de raquette. Depuis sa défaite en quart de finale contre Rafael Nadal à Roland-Garros en 2022, “Nole” était invaincu dans les tournois majeurs. 

Le nouveau roi

Le temps dira quelle empreinte Alcaraz peut laisser sur le tennis par rapport à ces monstres. Mais, après sa victoire à l’US Open 2022, ses temps de passage restent les mêmes que ceux de Rafael Nadal, le joueur le plus précoce du lot, avec deux titres majeurs à la sortie de l’adolescence. Djokovic était devenu le roi de Wimbledon grâce à une série folle que l’on pensait éternelle pendant 10 ans sur le Centre Court. Le Serbe n’avait plus perdu sur ce court principal londonien depuis sa finale contre Andy Murray en 2013. Après 45 victoires consécutives, cette série n’est plus d’actualité. Jusqu’à ce dimanche, l’Ecossais était le seul joueur à avoir réussi à battre Djokovic en finale d’un Grand Chelem en cinq sets. Depuis cette défaite, Djokovic a remporté toutes ses finales de Grand Chelem contre Roger Federer (Wimbledon 2014 et 2019), Dominic Thiem (Open d’Australie 2020) et Stefanos Tsitsipas (Roland-Garros 2021).

Alcaraz est le quatrième joueur de l’histoire à battre un membre du “Big Four” en finale d’un Grand Chelem. Avant lui, Juan Martin Del Potro (US Open 2009 contre Federer) avait ouvert la voie, puis Stan Wawrinka l’a fait à trois reprises (Open d’Australie 2014 contre Nadal, Roland-Garros 2015 contre Djokovic, US Open 2016 contre Djokovic). Le dernier en date était Daniil Medvedev lors de sa victoire à l’US Open 2021, privant Djokovic du Grand Chelem calendaire. 

La révolution

Depuis 21 ans et la victoire de Lleyton Hewitt en 2002, personne en dehors du “Big Four” (Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic et Andy Murray) n’avait réussi à remporter le tournoi. Les honneurs étaient partagés entre Federer (8 titres), Nadal (2), Djokovic (7) et Murray (2). Alcaraz, qui n’était pas encore né lors de la victoire de Hewitt, met donc fin à cette ère à Wimbledon, marquant le début d’une nouvelle ère. À seulement 20 ans, il a déjà remporté 12 tournois en carrière. Numéro 1 mondial, il n’est pas prêt de baisser sa garde après ce sacre. Lequel sacre a marqué un tournant majeur et annonce peut-être un nouvel ordre mondial dans le tennis. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17