Tour de France : ce qu’il faut savoir sur la 13e étape à venir 

Le vendredi 14 juillet, les coureurs vont s’attaquer aux Alpes et retrouver la haute montagne. Mais, avant, les monts du Beaujolais sont au menu de la 12e étape, ce jeudi. Cinq ascensions répertoriées au classement de la montagne parsèment le parcours accidenté de 168,8 km entre Roanne et Belleville-en-Beaujolais. Nous sommes dans les départements de la Loire, du Rhône et de la Saône-et-Loire sur un terrain accidenté avec cinq côtes répertoriées, trois de 3e catégorie et deux de 2e dans le final. 

Les trois premières difficultés sont classées en 3e catégorie : la côte de Thizy-les-Bourgs (4,3 km à 5,6 de pente moyenne, sommet au km 20,5), le col des Écorbans (2,1 km à 6,9%, sommet au km 37,9) et le col de la Casse Froide (5,2 km à 6,1%, sommet au km 109,9). Le niveau s’élève dans les 50 derniers km avec deux de 2e catégorie : le col de la Croix Montmain (5,5 km à 6,1%, sommet au km 125) et le col de la Croix Rosier (5,3 km à 7,6%, sommet au km 140,4).

Par conséquent, il reste 28 km pour rejoindre la ligne d’arrivée à Belleville-en-Beaujolais, ville étape pour la première fois. Le départ fictif de cette 12e étape est fixé à 13h05. Le départ, quant à lui, à 13h20. On devrait assister à l’arrivée des premiers coureurs entre 17h20 et 17h50

Vous avez aimé cet article de La Rédaction ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...