Teddy Tamgho, l’homme derrière le succès du champion Fabrice Zango

Médaillé de bronze en 2019 à Doha et d’argent à Eugène en 2022, Hugues Fabrice Zango obtient enfin l’or au triple saut aux mondiaux d’athlétisme à Budapest. Dans toutes ses conquêtes, l’athlète burkinabè a été épaulé par un homme, Teddy Tamgho qui est son entraîneur. Les deux forment une paire de plus en plus iconique dans le monde du sport.

Comme tout athlète qui vise le sommet, Hugues Fabrice Zango a su trouver l’homme qu’il lui faut pour l’épauler. La consécration du Burkinabè aux mondiaux d’athlétisme à Budapest cette année n’est pas une surprise pour son entraîneur Teddy Tamgho, qui l’accompagne depuis quelques années. Une association entre deux icônes, qui ne pouvait qu’être fructueuse

Derrière un champion, une légende 

La première chose à savoir est que Teddy Tamgho a, lui aussi, été athlète, spécialiste du triple saut. Il a régné sur sa discipline avec plusieurs faits d’armes durant sa carrière. Du 6 mars 2011 au 16 janvier 2021, il détient le record du monde en salle du triple saut avec la marque de 17,92 m, réalisée à Paris-Bercy lors des championnats d’Europe en salle. 

Même avant ça, il avait établi un premier record du monde un an plus tôt. Un saut de 17,90 m lors de sa victoire aux championnats du monde en salle de Doha. Accessoirement, c’est aussi le vainqueur de la première édition de la Ligue de diamant. En 2013, il devient champion du monde à Moscou avec un saut à 18,04 m, faisant de lui le troisième athlète à dépasser la limite des dix-huit mètres au triple saut. Il a annoncé sa retraite sportive le 24 août 2019.

Tamgho-Zango, trois ans de succès

Teddy Tamgho et Hugues Fabrice Zango forment depuis plusieurs années un tandem redoutable. Tamgho dans la peau de coach qui polit le diamant brut qu’est Zango et lui apporte son expérience d’ancien champion. Zango lui, toujours à l’écoute, applique les conseils de son mentor pour marcher sur ses traces puis le dépasser. Cela a porté ses fruits en 2021 quand Hugues-Fabrice Zango a battu le record du monde de triple saut en salle. Ironie du sort, il effaçait à cette occasion le record d’un certain… Teddy Tamgho. Chose que ce dernier a toujours souhaité. 

L’élève avait ainsi dépassé le maître, du moins en salle. Prochaine étape, c’étaient les Jeux Olympiques de Tokyo en été de la même année. La médaille d’or est en ligne de mire. Malheureusement, le duo franco-burkinabè ne se contentera que du bronze. Sous la houlette de Teddy Tamgho, Hugues Fabrice Zango revient donc plus fort. Il est médaillé d’argent aux mondiaux d’athlétisme d’Eugene en 2022 avant d’avoir la consécration cette année. Un sacre que Teddy Tamgho a accueilli avec beaucoup d’émotions. « Ma tête quand ton athlète vient de plier le concours ! Merci à toi Hugues Zango pour la confiance, les émotions et l’efficacité ! L’Afrique a gagné. Intègre et digne comme un bon Burkinabè » a-t-il déclaré.

Adversaires à Paris en 2024 ?

Cette année, Teddy Tamgho est revenu au-devant de l’actualité quand il a annoncé à la surprise générale son retour à la compétition. À 34 ans, il compte sortir de sa retraite pour disputer les Jeux Olympiques de Paris 2024. Ce qui signifie qu’il sera en compétition avec son protégé Hugues Fabrice Zango. Cependant, le champion français va rester l’entraîneur du Burkinabè. Les deux vont donc probablement s’entraîner, s’entraider pour le même objectif. Que ce soit Tamgho ou Zango, le sacre d’un des deux à Paris fera encore plus entrer cette association dans l’histoire. 

Vous avez aimé cet article de Freddy Akpo ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

À l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, le Togo subit une perte importante dans sa liste des athlètes potentiellement...

13

Tobi Amusan, la star du 100 m haies nigérian, a captivé l’attention lors du premier Jamaica Athletics Invitational, tenu le...

21