Supercoupe d’Afrique : Al Ahly et l’USM Alger en route pour un trophée

Le premier titre africain de la saison 2023/2024 se joue ce vendredi 15 septembre à Taif en Arabie Saoudite. Il s’agit de la Supercoupe d’Afrique qui se joue entre Al Ahly et l’USM Alger, respectivement vainqueurs de la CAF Champions League et de la Coupe CAF. Les Usmistes font figure d’outsider face au géant égyptien, devenu un spécialiste de ces rencontres. 

Le puissant club égyptien débarque à Taif pour y défier des Algériens au rang certes plus modeste, mais experts en bons coups sur la scène africaine. Un match qui semble abordable pour eux, mais il ne l’est pas pour autant. 

Al Ahly en pleine confiance 

Après une courte période de disette sur le continent, l’ogre égyptien effectue son retour sur le devant de la scène. Tellement Al Ahly est habitué à truster le sommet qu’il est devenu redoutable. En juin dernier, il n’a ménagé aucun effort pour reprendre le flambeau des mains du Wydad Casablanca. Il était devenu champion d’Afrique pour la 11e fois de son histoire. Le grand architecte de ce succès n’est autre que Marcel Koller. Le Suisse a permis aux Diables Rouges de passer un cap pour sa première expérience sur le continent. Aujourd’hui, il se dirige probablement vers son deuxième sacre après une préparation intense en Autriche. Important, car de nombreux défis continentaux et locaux l’attendent ainsi que la participation à la Coupe du Monde des Clubs.  Le club égyptien rêve de jouer un nouveau mauvais tour à un champion de la Coupe CAF. Et ce, avec l’aide de son gardien  Mohamed El Shenawy, de l’expérimenté Ali Maaloul, des inflammables Aliou Dieng et Percy Tau, et de sa menace offensive Mahmoud Soliman Kahraba, Hussein El Shahat ou sa nouvelle recrue Anthony Modeste. 

L’USM Alger a soif d’une nouvelle gloire 

En face, l’USM Alger s’avance en tant que novice. L’an passé, le club algérien a remporté la Coupe CAF à la surprise générale. C’était sa première couronne en compétition interclubs. Ce trophée remporté la saison écoulée est venu récompenser l’excellent travail d’Abdelhak Benchikha arrivé en décembre dernier qui a permis au club de redresser la barre après un début d’exercice particulièrement compliqué. Mal engagé, le club algérien a finalement assuré son maintien pour briller sur la scène africaine. Et les Usmistes sont déterminés à mettre la main sur la première Supercoupe de leur histoire et poursuivre leur belle dynamique. 

L’USMA a préparé la Supercoupe dans une aisance totale, puisque le championnat algérien n’a pas encore débuté. Une occasion de s’offrir une pré-saison. Le technicien algérien avait emmené son équipe à Tabaraka pour un stage au cours duquel ils ont disputé cinq matchs amicaux. Toutes les rencontres se sont soldées par des victoires et les anciens coéquipiers d’Aymen Mahious ont marqué 17 buts et n’ont encaissé que deux. La seule fausse note réside dans l’absence officielle de la nouvelle recrue, Mohamed Amine Bouziane, qui a contracté une blessure (déchirure) face à la JSS.

Le choc dans le choc

La Supercoupe est aussi une bataille entre deux techniciens qui veulent soulever le titre. Celui qui arrivera à trouver les points faibles dans le jeu de son adversaire aura le dernier mot. Sur le bord du terrain, il y aura  un duel particulier à suivre entre Marcel Koller, l’entraîneur d’Al Ahly et Abdelhak Benchikha qui a métamorphosé l’équipe de l’USM Alger. Le match promet d’être âprement disputé et se jouera sur les petits détails. Le premier vient de terminer sa première expérience en Afrique où il a connu un succès en raflant tous les trophées sur son chemin. La Supercoupe d’Afrique est pour l’instant la compétition qui manque dans sa vitrine à l’instar de la Coupe du monde des clubs. 

De son côté, Abdelhak Benchikha a réussi un accomplissement qui semblait improbable il y a quelques mois : permettre à l’USM Alger de remporter son premier titre interclubs en Afrique. Fait notable : sur le plan personnel, il s’agit de la seconde consécration continentale pour le coach après la Supercoupe de la CAF gagnée avec la RS Berkane en septembre 2022. S’il récidive, il deviendra l’un des rares techniciens africains à avoir remporté ce trophée deux fois d’affilée. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

La mauvaise nouvelle est tombée pour le Gabon. La Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a...

Anthelme Chodaton
18

Hugo Ekitike, actuellement à l’Eintracht Francfort, a officiellement dévoilé son rêve auprès de la presse...

Anthelme Chodaton
11