Sénégal : un champion d’Afrique difficile à analyser

Depuis le 13 janvier dernier, tous les projecteurs sont braqués sur la Côte d’Ivoire où se déroule la 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Une compétition à laquelle les Lions de la Teranga sont très attendus, eux qui doivent défendre leur titre décroché en février 2022 (CAN 2021). Mais pour l’instant, difficile de savoir sur quel pied dansent les Sénégalais.

Dans quelques heures, les hommes d’Aliou Cissé feront leur entrée en jeu dans cette CAN 2023 face à la Gambie. Une rencontre d’ores et déjà cruciale pour les Lions de la Téranga compte tenu du niveau relevé de ce groupe C (Cameroun, Guinée et Gambie). Une victoire est donc impérative pour cette équipe du Sénégal qui part comme favorite.

Des éliminatoires sans fautes

Logée dans le groupe L des qualifications à cette CAN 2023, l’équipe du Sénégal n’a pas flanché. Les coéquipiers de Sadio Mané terminent premiers de leur groupe avec quatorze (14) points. Un total enregistré en six (06) matchs disputés pour quatre (04) victoires et seulement deux (02) matchs nuls. Tout s’est bien passé pour les Sénégalais à un point où Aliou Cissé à eu l’opportunité de faire tourner son équipe. On a donc pu voir de nouvelles associations sur le terrain qui ont démontré toute l’étendue du talent de l’effectif sénégalais. Un groupe qui n’a rien à envier aux autres favoris comme le Maroc, l’Algérie ou encore le Nigéria. Et bien avant cela, les Sénégalais avaient déjà été au rendez-vous lors du Mondial Qatar 2022, terminant huitièmes de finaliste. Mais par contre s’il y a bien une interrogation, c’est celle de la capacité des cadres de cette équipe sénégalaise à tenir leur rang.

Un groupe de joueurs vieillissants

L’époque des Sadio Mané, Edouard Mendy ou encore Koulibaly à leur prime est révolue. Et c’est sur ce point que beaucoup de choses pourraient se jouer. D’un côté, nous avons ces derniers qui se sont exilés en Arabie Saoudite où la compétitivité du championnat laisse à désirer. D’un autre côté, nous avons des éléments importants de l’effectif comme Cheikhou Kouyaté (Nottingham Forest), Ismaila Sarr (Marseille) ou encore Youssouf Sabaly (Bétis Séville) qui ont perdu leurs places de titulaires en club. Et même s’il y a cette nouvelle génération de joueurs sénégalais qui essaient de prendre le pouvoir, le manque d’expérience pourrait s’avérer fatal en Côte d’Ivoire. En effet, de Nicolas Jackson à Iliman Ndiaye en passant par Pape Matar Sarr, ils seront nombreux à disputer leur première Coupe d’Afrique des Nations.

Par ailleurs, les Sénégalais ont montré quelques insuffisances lors de leurs dernières sorties. D’abord, lors de la défaite en amical contre leur bête noire qu’est l’Algérie. Puis, lors du match nul et vierge contre le Togo à la trêve internationale de Novembre 2023. Un match comptant pour les éliminatoires de la prochaine Coupe du monde. Difficile donc de se prononcer sur l’état de forme des champions en titre.

Un collectif soudé qui peut faire la différence

Malgré tous les changements qu’il y a eu depuis la CAN remportée en 2022, une chose n’a pas bougé d’un poil. C’est la force du collectif sénégalais et la hargne des joueurs quand il s’agit de défendre leurs couleurs nationales. Un facteur important qui pourrait entrer en jeu dans la défense du titre. Les anciens pourront puiser de la force chez les jeunes et les jeunes pourront prendre en expérience chez les anciens. Un cocktail entre fougue et sagesse qui devrait fournir au Sénégal les armes nécessaires pour aller le plus loin possible dans la compétition.

Vous avez aimé cet article de Auramson HOUNDEGNON ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Nigéria et l’Afrique du Sud jouent, ce mercredi 7 février 2024 une place en...

Rotimi Bamigbola
76

Benedict Saul McCarthy, de son nom complet, est peut-être le plus grand joueur sud-africain de...

Freddy Akpo
169