Sénégal 3-0 Gambie : les tops et les flops

Les Lions de la Teranga se sont fait respecter pour leur entrée en lice. Victoire nette et sans bavure 3-0 des champions d’Afrique en titre. De quoi mettre la pression sur le Cameroun, son principal concurrent dans le groupe C.

Au-delà du score et du résultat, des motifs de satisfaction pour le Sénégal sur chaque ligne. Côté gambien, des enseignements à tirer malgré la défaite.

Sénégal : novices comme expérimentés ont répondu

Même s’ils n’ont pas tous été au même niveau, chaque lion a au moins livré une prestation correcte. La première étincelle est partie de Pape Gueye avec son but à la 4e minute. Mais en dehors de ça, le joueur aura été dans tous les bons coups au milieu. Décrit comme le joueur le plus impressionnant à l’entraînement la veille, il a tenu son rang. Le Sénégal était souvent à la retombée sur les seconds ballons. Et Gueye n’est pas étranger à cela. Son compère au milieu, Lamine Camara, n’est pas en reste. Loin d’être paralysé par l’enjeu d’une première rencontre de CAN, il a apporté sa fraîcheur et sa maturité dans le jeu. Il est également récompensé par un but magnifique. Mention honorable pour Niakhaté en défense et Edouard Mendy dans les buts qui ont répondu présents sur les rares offensives gambiennes.

Les Scorpions n’ont pas marqué certes, mais l’attaque a été loin d’être ridicule. En dépit du fait que l’équipe soit techniquement bien en dessous, les attaquants se sont montrés par moment. A commencer par l’ailier droit Minteh, qui n’a pas hésité à provoquer en un contre un à plusieurs reprises sur son côté droit. Moussa Barrow, le joueur le plus connu de la sélection, ne s’est pas caché. Comme à son habitude, il ne s’est pas fait prier pour frapper de loin dès que l’occasion s’est présentée.

Des erreurs gambiennes qui payent cash

Face aux champions d’Afrique en titre, la Gambie s’attendait à souffrir. La mission s’annonçait encore plus compliquée après l’ouverture du score assez matinale. Mais le match était peut-être déjà plié après le carton rouge en fin de première mi-temps. Ce, suite à une faute inutile et largement évitable d’Adams. Au-delà du fait de mettre ses coéquipiers à 10, Adams laisse vacant un poste prépondérant. Lui qui est placé devant la défense. Le Sénégal était contenu sur le côté droit en première mi-temps. Mais au retour des vestiaires, Ismaila Sarr a commencé à faire plus de différences et c’est Ibou Touray, le latéral droit gambien qui en a fait les frais.

Dans le rang des hommes d’Aliou Cissé, seul Habib Diallo a été véritablement en dessous. Si sur les côtés, des centres ont été envoyés, il n’a pas souvent été à la réception. L’ancien joueur de Strasbourg a plutôt bien été pris en tenaille par la défense gambienne. 

Vous avez aimé cet article de Freddy Akpo ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Nigéria et l’Afrique du Sud jouent, ce mercredi 7 février 2024 une place en...

Rotimi Bamigbola
76

Benedict Saul McCarthy, de son nom complet, est peut-être le plus grand joueur sud-africain de...

Freddy Akpo
170