Romelu Lukaku : le Big-Rom méconnaissable

Depuis son retour dans le club lombard, l’attaquant des Diables Rouges se retrouve dans le creux des vagues. Entre pépins physiques et méforme, Lukaku traverse une série noire. L’international belge est en proie à une crise de confiance.

Plus rien ne va pour Romelu Lukaku. Six mois après son retour en Lombardie, Big Rom peine à retrouver sa meilleure forme. Non seulement l’ancien joueur de Chelsea enchaîne les blessures, mais il est quasi inexistant dans les matchs. Pire, la précision de l’attaquant des Diables rouges a pris un énorme coup. Qu’est-ce qui est à la cause de cette méforme de Lukaku ? Sont-ce les blessures ? Son passage à Chelsea l’a-t-il brisé ? 

L’échec du come-back à Londres

L’échec du come-back à Londres

Le retour de Lukaku à Chelsea est-il le plus gros flop de Premier League ? C’est la grande interrogation qui s’est posée quatre mois après l’arrivée du Belge à Londres. Le rendement du joueur n’a plus été prolifique comme il l’a été lors de ses deux précédentes années avec les Nerazzurri. Et l’investissement consenti par Chelsea (115 M d’euro) commençait par faire couler beaucoup de salive. Pour un joueur de sa dimension, l’attente était très élevée. Il était censé être le leader des Blues, le joueur capable de s’adapter à toutes les situations. Mais l’ancien Toffee a relativement échoué à sa mission. Plutôt d’être titulaire, l’attaquant de 29 ans est devenu un remplaçant. Une position qui n’a visiblement pas plu au belge. Son transfert à Chelsea paraît comme un échec ou un deal qui n’avait pas lieu d’être. Une “erreur” selon ses dires et, même s’il essaie de l’oublier, ses traces en sont toujours visibles. En janvier 2022, il crée la polémique à la suite d’une interview au cours de laquelle il déplore son manque de temps de jeu. Pour en remettre une couche, il déclare son amour pour l’Inter Milan qu’il a quitté cinq mois plus tôt. Cela n’a pas été sans effet. À l’été 2022, il s’engage de nouveau avec les Intéristes sous l’objet d’un prêt après avoir inscrit 15 buts en 44 matchs avec les Blues. Un retour qui vire au cauchemar pour l’instant en Lombardie. 

L’épisode désastreux du mondial

L’épisode désastreux du mondial

La descente aux enfers de Lukaku s’est dessinée à Londres. Pour se faire pardonner, il revient en Italie. Le pays où tout semble lui aller à ravir au regard de sa période dorée conclue par un Scudetto en 2020-2021. Malheureusement, le porte-bonheur à qui il a tourné dos n’est plus le même. Très vite en proie à des soucis physiques, ses absences ont fait beaucoup parler. Si tout avait bien commencé avec un but dès son premier match à Lecce, la suite a été beaucoup plus difficile. Mais le pire lui était réservé en terre qatarienne. L’international belge s’est promis de disputer la Coupe du Monde et de revenir plus fort. Objectif atteint, mais ce fût une sortie cauchemardesque pour la Belgique. À l’image de son équipe, il a complètement sombré avec, en point d’orgue, une entrée calamiteuse dans le match décisif contre la Croatie. Lukaku a raté des occasions nettes. Une attitude méconnaissable pour un joueur de son calibre. Pour se remettre de cet échec, collectif comme personnel, Lukaku décidera de se remettre rapidement au travail avec son club. Et tenter de reprendre la saison par le bon bout. À ce jour, il est très loin du compte. 

Quel avenir pour le Diable rouge ? 

Pour son retour après le mondial, Lukaku s’est fait applaudir par les Tifosi suite à ses 64 minutes convaincantes face à Naples. De quoi marquer un nouveau départ ? Pas vraiment. Trois jours plus tard, les vieux démons du mondial refont surface contre Monza. Il rate absolument tout. De ses contrôles à ses passes passant par sa finition.  Le Big Rom n’a pas réussi à apporter de poids offensif pour les dernières minutes et Monza en a profité pour égaliser dans les arrêts de jeu. Si Lukaku n’est sans doute pas le seul à blâmer du côté des Nerazzurri, cette nouvelle prestation peu convaincante ne va pas ajouter du crédit à un joueur qui n’en possède déjà plus beaucoup. Le lendemain, la presse italienne n’a pas été tendre avec lui. Il rate tout ce qu’il y a à rater. Il ne réussit même pas un contrôle et gâche deux contres alléchantes : le stade est quasi incrédule”, a écrit La Gazzetta dello Sport. Depuis, l’avenir du joueur est dans une incertitude absolue. Une inflammation du genou va lui être détectée dans la foulée. Selon La Gazzetta dello Sport, la direction de l’Inter attend désormais un rebond de son attaquant d’ici à la fin de saison. Actuellement, il n’est pas au niveau de l’Inter (…) Le club s’interroge sur la suite à donner peut-on lire dans les lignes du média italien. 

La méforme du belge est probablement due à un problème psychologique. Il ne s’est pas encore totalement remis de l’élimination de son équipe en phase de groupe au mondial 2022. Il se doit de se remettre à 100% pour rendre heureux les milanais. En coulisses, le club est prêt à prolonger le prêt du joueur. Mais toute décision concernant son avenir est programmée en fin de saison.  

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17