FIBA Afrobasket Féminin 2023 : l’histoire inspirante de Rena Wakama

Rena Wakama a marqué l’histoire du basketball nigérian et africain de manière remarquable. À 31 ans, elle est devenue la première femme coach à remporter le prestigieux trophée continental. Un exploit encore plus extraordinaire quand on sait qu’elle a pris les rênes de l’équipe seulement trois semaines avant le début du tournoi. 

Peu de personnes auraient pu prévoir que Rena Wakama écrirait une page d’histoire du basketball nigérian en devenant la première femme à soulever le trophée continental. Ce succès est d’autant plus surprenant au vu des défis qui ont émaillé la préparation des Tigresses et des innombrables obstacles auxquels elle a fait face. 

Une vraie astucieuse 

Nommé à moins d’un mois de la compétition, Rena Wakama a donné l’impression d’être là depuis des années. Aussitôt, elle se met au travail et opte pour des essais en divers lieux (Chicago, Lagos et Abuja) pour déterminer son groupe pour Kigali 2023. Malgré les complications qu’elle a eues, elle a réussi à toucher le jackpot. En effet, avant le démarrage du tournoi de l’Afrobasket féminin, l’équipe nationale de basketball féminin du Nigeria avait été privée de certaines de ses meilleures joueuses. Parmi les membres de l’équipe qui avaient participé aux deux précédents Afrobasket, seules quatre d’entre elles étaient présentes au Rwanda : Sarah Ogoke, Pallas Kunaiyi-Akpanah, Amy Okoronkwo et Elizabeth Balogun. Cette situation découle d’une gestion médiocre de l’équipe par ses dirigeants, ce qui a conduit Oderah Chidom, l’une des vedettes de l’équipe, à se retirer de la sélection. Rena Wakama a également critiqué un mode de gestion qui est loin d’être professionnel. Et pourtant, elle a mené le Nigéria à son quatrième titre consécutif tout en restant invaincue. Sa dernière défaite remonte donc au 02 octobre 2015, lors des demi-finales contre le Cameroun à Yaoundé. Elle a su trouver la bonne formule pour tirer le meilleur de ses joueuses. 

Un CV tout aussi étincelant 

Pour sa première expérience africaine en tant qu’entraineuse, Rena Wakama a mis tout le monde d’accord. Mais elle n’était pas à son premier exercice dans cette corporation, ni à sa première participation à l’Afrobasket Féminin. Après avoir achevé son cursus universitaire, elle embrasse brièvement une carrière de joueuse avant de rejoindre l’équipe nationale de basketball féminin du Nigeria en 2015. Son entrée coïncide avec sa récente obtention du diplôme universitaire. Elle fait partie de l’équipe qui se rend au Cameroun pour la compétition Women’s Afrobasket 2015, où le Nigeria décroche la troisième place. Malheureusement, en raison d’un manquement à la date limite d’inscription, son nom est exclu de la liste nationale nigériane pour cet événement, selon les explications de Wakama. Avant d’entamer sa carrière d’entraîneuse, elle participe à des compétitions avec la First Bank du Nigeria lors de la FIBA Africa Champions Cup for Women.

Wakama fait par la suite le choix de rejoindre le Manhattan College, où elle occupa le poste de directrice des opérations de l’équipe féminine de basketball lors de ses deux premières années. Durant sa troisième année à l’université, elle est promue au poste d’entraîneuse adjointe. Cette opportunité lui permet d’affiner ses compétences tout en prenant en charge des rôles tels que la liaison académique et le bénévolat au sein de l’équipe. 

La fin d’une hégémonie

L’équipe nationale féminine de basketball du Nigeria a écrit une nouvelle page de l’histoire en remportant le championnat Afrobasket féminin pour la quatrième fois consécutive. Cela, en battant le Sénégal 84-74 lors de la finale samedi 5 août 2023. Au-delà de cet exploit, l’entraîneuse en chef des Tigresses, Rena Wakama, a elle-même inscrit son nom dans les annales en devenant la première femme à remporter ce tournoi depuis ses débuts en 1966. Après 57 ans de domination masculine dans le basket féminin en Afrique, l’arrivée de Wakama marque un changement enthousiasmant. Désormais, tous les yeux sont rivés sur elle à travers l’Afrique et le monde entier. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

La Fédération Camerounaise de Basketball (Fécabasket) intensifie ses efforts pour s’offrir les services de Pascal...

Anthelme Chodaton
24
dynamo-vs-cape-town

La quatrième saison de la Basketball Africa League a démarré avec un scandale : le...

Anthelme Chodaton
31
Josh Giddey

La Coupe du Monde FIBA 2023 étant désormais terminée, les récompenses individuelles tombent au compte-gouttes....

Anthelme Chodaton
118