Le FC Sochaux en danger de mort

Club historique du football français et notamment de la Ligue 2, le FC Sochaux-Montbéliard risque de disparaître. La DNCG a ordonné sa rétrogradation en National 1 la semaine dernière, mais le club est menacé de faire un dépôt de bilan. La faute à une mauvaise gestion d’un homme et à un club qui s’est vu trop grand. 

Le très vénérable Football Club Sochaux-Montbéliard est tout près d’être rayé de la carte du football français. La DNCG a tranché mercredi dernier en reléguant administrativement les Lionceaux en National 1. Une décision motivée par les difficultés financières d’un club en déficit structurel depuis des années. Comment un club qui luttait encore pour la montée en Ligue 1 au printemps s’est-il retrouvé à l’agonie ? 

Les caisses sont vides

Selon les informations de France Bleu Belfort Montbéliard, il manquerait 22 millions d’euros dans les caisses du club. Il était jusque-là question de près de 15 millions d’euros à combler pour la saison à venir. Une révélation alarmiste et inquiétante pour l’avenir du club. Cela est dû à un pari basé entièrement sur la masse salariale exorbitante des joueurs. Ce qui témoigne d’un train de vie totalement incontrôlé par la direction du FCSM. Le club en paye le prix fort.  Il semblerait même que l’actionnaire chinois n’était même pas au courant d’un tel déficit. Nenking explique, selon France Bleu, qu’il est effectivement en difficulté financière, ce qui expliquerait le retard de versement des fonds au FCSM et qu’il ne compte pas laisser tomber le club. 

Sochaux a surestimé ses capacités 

C’est la toute première explication de la descente aux enfers de Sochaux-Montbéliard. Pour mieux comprendre la profondeur, il faut se mettre à l’évidence que ce sont les Lionceaux eux-mêmes qui se sont fourrés dans cette situation. En 2019, le FCSM s’était déjà retrouvé au bord du précipice avant l’arrivée du groupe Nenking qui semblait depuis pouvoir supporter le poids des investissements du club. L’actionnaire s’est donné les moyens de monter et de changer de dimension économique. Malheureusement, sa situation économique va soulever beaucoup de questions après une saison où sa masse salariale a explosé avec un mercato très ambitieux. Peut-être trop. 

Illustration faite, Ibrahim Sissoko débarque à l’été 2022 avec un salaire de 80 000 euros mensuels (assorti d’une prime de 400 000 euros !) qui explose les grilles du club. Moussa Doumbia et sa grosse expérience en L1 débarquent de Reims et Sochaux lui déroule le tapis rouge. S’en est suivi l’augmentation des salaires des cadres du vestiaire qui ont eu vent de cette nouvelle politique salariale. Dans la foulée, la masse salariale est devenue quatre fois plus élevée en l’espace de trois ans. Une politique que le gendarme financier du foot français ne laisse pas passer. Conséquence : Rétrogradation en National 1. À cet effet, la gestion de Samuel Laurent, directeur du club et seul responsable, est au centre des interrogations.  

Repartir de zéro

Sochaux est relégué en National 1, mais ce n’est pas encore fini. Le plus dur vient de commencer pour les Lionceaux. Une grosse opération de nettoyage doit être faite au sein de l’effectif pour rassembler une masse d’argent. La question n’est pas de savoir s’il peut le faire. Il doit le faire pour ne pas tomber dans les oubliettes. Longtemps détenteurs du record de saisons en Ligue 1, les doubles champions de France n’ont plus que leur passé auquel se raccrocher. 

Les gros salaires sont libérés (Sissoko) ou prêtés (Weissbeck). Skelly Alvero est vendu à Lyon pour 6 millions d’euros, bonus compris. Suffisant pour boucher les trous ? L’actionnaire chinois devra au moins lâcher 15 millions d’euros pour maintenir le club en Ligue 2. En a-t-il l’intention ? C’est aujourd’hui un grand mystère. En attendant, Sochaux sera fixé en début de semaine prochaine. Pour l’instant, il retient son souffle. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Real Madrid a officialisé lundi, le transfert de Kylian Mbappé au club pour les...

Freddy Akpo
30

La mauvaise nouvelle est tombée pour le Gabon. La Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a...

Anthelme Chodaton
26