Premier League : West Ham veut déjouer les pronostics

Depuis le 11 août 2023, la Premier League a repris ses droits du côté de l’Angleterre. Après trois (03) journées disputées, certaines équipes semblent bien parties pour jouer les trouble-fêtes. Parmi elles, le club de West Ham qui nourrit de grandes ambitions cette saison.

Cette saison 2023-2024 de la Premier League compte bien tenir toutes ses promesses. Si certaines équipes attendues déçoivent, d’autres considérées comme outsiders répondent bien présentes. À l’instar de West Ham qui réalise jusqu’ici un très bon début de saison. 

Un démarrage sur les chapeaux de roues

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’actuelle équipe de West Ham n’a rien avoir avec celle qui a évolué en Premier League la saison dernière. En effet, les Hammers avaient fini le dernier exercice du championnat anglais à la quatorzième (14e) place du classement. Une position qu’ils occupaient avec quarante (40) points, soit seulement six (06) de plus que le premier relégable. Toutefois, l’eau semble avoir coulé sous les ponts depuis ces résultats. Ainsi, après trois (03) matchs disputés cette saison, l’équipe de David Moyes a enregistré deux (02) victoires et un match nul. Des victoires, mais pas n’importe lesquelles. Une première contre Chelsea de Mauricio Pochettino (3-1) et une autre contre la redoutable équipe de Brighton (1-3). Ce qui donne un total de sept (07) points qui placent les Hammers à la deuxième (2e) place du championnat derrière Manchester City (09 pts). Outre ces chiffres intéressants, c’est aussi le jeu produit par les hommes de David Moyes qui suscite des interrogations.

Un football à la José Mourinho

Avec l’expérimenté David Moyes à sa tête, l’équipe de West Ham évolue souvent en 4-2-3-1 ou en 4-1-4-1. Mais peu importe la formation, l’objectif est clair : laisser la possession à l’adversaire. En témoigne sa moyenne de possession par match qui s’élève à 27,7%. Un faible pourcentage qui n’est pas forcément synonyme d’inefficacité offensive. En effet, avec sept (07) buts marqués, West Ham est la troisième équipe la plus prolifique en ce début d’exercice, devant Manchester City, Liverpool ou encore Arsenal. Et ce qui explique cette réussite, c’est cette configuration technique orchestrée par David Moyes. Un système de jeu organisé qui permet à son équipe de pouvoir procéder par des contre-attaques éclaires avec une implication directe des joueurs présents sur les ailes. Mais l’envers du décor de ce choix tactique, c’est la pression que subit l’équipe lors des nombreuses séquences où l’adversaire a le ballon. Même si dans ces situations l’équipe se replie en 4-5-1 pour constituer deux lignes défensives, la faille survient quand l’adversaire prend par les côtés des latéraux qui ont été beaucoup sollicités lors des séquences offensives. Un risque qui pourrait s’avérer très coûteux contre des équipes qui multiplient les assauts sans cesse comme Manchester City ou Liverpool. Le dernier exemple en date est le but de Carney Chukwuemeka (Chelsea) qui a profité d’une inattention de Vladimir Coufal pour rentrer dans la surface et permettre à Chelsea de revenir au score (1-1). Mais si les Hammers tiennent jusqu’ici et n’ont pas encore sombré, c’est aussi et surtout grâce à son dernier rempart.

Un mur nommé Alphonse Aréola

Longtemps utilisé comme doublure de Fabianski, Alphonse Aréola est bien parti pour s’installer dans les cages de West Ham cette saison. En effet, le gardien a été l’un des principaux protagonistes de la victoire finale en Europa Conférence Ligue la saison dernière. Il a donc hérité de la confiance de David Moyes qui a fait de lui son numéro 1 et pour l’instant, il ne déçoit pas. Très souvent sollicité lors des matchs en raison de la philosophie de jeu de son équipe, Alphonse Aréola répond toujours présent. Après trois (03) matchs en tant que titulaire, l’international français tourne à une moyenne de 5,3 arrêts par match. Un total impressionnant qui fait de lui le troisième meilleur gardien dans cet exercice. L’ancien du Paris Saint-Germain enchaîne les masterclass et permet pour le moment à son équipe de ne pas être victime de son système de jeu.

Un mercato à la hauteur des ambitions du club

David Moyes le disait lors de la pré-saison, West Ham est à prendre au sérieux, car l’équipe compte lutter pour les premières places qualificatives pour l’Europe. Et comme l’adage le dit, qui veut aller loin ménage sa monture. Les dirigeants des Hammers l’ont compris et font jusqu’ici un recrutement bien réfléchi. En témoigne les transferts d’Edson Alvarez (38 M€), James Ward-Prowse (34,8 M€), Konstantinos Mavropanos (20 M€) et le dernier en date, Mohamed Kudus (43 M€). Un mercato de taille qui vient renforcer un effectif déjà bien fourni avec des joueurs comme Lucas Paqueta, Saïd Benrahma, Michail Antonio ou encore Kurt Zouma. Et ce n’est pas encore fini puisque Harry Maguire (Manchester United) et Hugo Ekitike (PSG) sont également annoncés dans le viseur des West Ham. La preuve que les Hammers sont bien partis pour bousculer la hiérarchie cette saison.

Vous avez aimé cet article de Auramson HOUNDEGNON ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

La mauvaise nouvelle est tombée pour le Gabon. La Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a...

Anthelme Chodaton
25

Hugo Ekitike, actuellement à l’Eintracht Francfort, a officiellement dévoilé son rêve auprès de la presse...

Anthelme Chodaton
12