Phil Foden : Du talent à revendre, prêt à dompter le terrain

Le championnat anglais a repris sous de bons auspices depuis le 11 août dernier. Les diverses équipes engagées s’illustrent brillamment pour la course au titre avec une effervescence singulière. Le champion en titre, Manchester City, n’a qu’un seul mot d’ordre : reconquérir le titre. Et un de ses joueurs pourrait se montrer plus que jamais déterminant.  

Guardiola, à travers sa carrière, a vu des joueurs se transformer en légendes, de Messi à Xavi et Iniesta. Pourtant, en 2019, il a fait savoir que Foden était le plus talentueux à ses yeux. Les années suivantes ont confirmé cette évaluation, avec Foden cumulant des titres et des performances. Cependant, il n’a pas toujours été un titulaire incontestable. 

Le feu dans les jambes 

Le meneur de jeu prometteur de Manchester City, Phil Foden, semble être prêt à vivre une saison exceptionnelle. Lors du récent match contre Newcastle, Foden a délivré l’une de ses performances les plus impressionnantes, montrant son incroyable polyvalence. Contre les Magpies, solidement aguerris, qui détenaient la meilleure défense du championnat la saison précédente avec City, Foden a été l’architecte du but décisif de Julian Alvarez grâce à une démonstration magistrale. Il a incité Mateo Kovacic à faire glisser le ballon entre deux joueurs de Newcastle, les contournant ensuite d’un simple geste de son pied gauche pour placer le ballon au sol, permettant ainsi à Alvarez de le propulser dans la lucarne.

Cependant, la performance de Foden n’a pas été confinée à ce seul but. Il a créé sept occasions au total, établissant ainsi son meilleur rendement en une seule rencontre. Parmi les neuf principales ligues européennes, personne n’a généré plus d’occasions de but que lui à ce stade précoce de la saison. Alan Shearer, intervenant dans le studio de Match of the Day, n’a pas tari d’éloges envers celui qui a vaincu son ancienne équipe. C’est dire à quel point, l’Anglais peut maintenant exploser sur le devant de la scène.             

Une étoile montante                                               

À l’été 2019, sans sollicitation, Pep Guardiola a volontairement nommé le joueur qu’il considérait comme le plus talentueux avec qu’il avait travaillé. De manière surprenante, il a choisi un joueur de 19 ans qui, à l’époque, n’avait débuté que trois fois en Premier League. Ce joueur était Phil Foden. “Ce joueur a tout pour devenir l’un des meilleurs” avait-il déclaré en ces termes. Il n’a certainement pas tort, car au cours des quatre années suivantes, Foden s’est érigé en l’un des meilleurs joueurs au monde et a accumulé un palmarès impressionnant, comprenant cinq titres de Premier League, quatre Coupes de la Ligue, deux Coupes d’Angleterre et finalement la Ligue des champions. Lors de sa première saison avec City, Foden a marqué sept buts, ce qui lui a valu les éloges de Guardiola. Durant sa première saison complète, il inscrit huit buts et délivre neuf passes décisives. Sa saison la plus prolifique a suivi, avec 16 buts et 10 passes décisives, bien que les supporters de City n’aient pas eu la chance d’admirer sa magie en raison des restrictions liées à la pandémie de coronavirus.

Cependant, malgré sa contribution significative à ces victoires, il n’a jamais été la pièce maîtresse. Il n’a pas encore atteint le niveau d’Iniesta ou de Messi, et comme le mentionnait Guardiola en 2019, il arrive parfois que l’entraîneur ne le choisisse pas pour commencer les matchs. La faute à l’arrivée de Jack Grealish à l’été 2021, sur l’aile gauche de l’attaque. Cependant, Foden a relevé le défi posé par Grealish, en contribuant à 14 buts et 11 passes décisives au cours de la saison 2021-2022. Grealish s’est rapidement intégré à son nouvel environnement et Foden s’est retrouvé dans une situation inattendue en tant que joueur d’équipe. Il a également été touché par une blessure au pied peu après la Coupe du monde, suivie d’une appendicite. Malgré tout, Foden a réussi à clôturer la saison avec 15 buts, dont un triplé contre Manchester United. Il a également délivré huit passes décisives. 

La compétition acharnée pour les places est une caractéristique inhérente à la vie à City et à l’équipe de Guardiola, qui vise bien plus qu’un simple onze de départ étoilé, mais une équipe complète composée de joueurs exceptionnels. Toutefois, après les événements de cet été, Foden tient désormais le monde à ses pieds, surtout s’il continue de produire des performances à l’image de celle contre Newcastle.

Enfin un électron libre 

Il est évident que Phil Foden n’a pas eu un rôle important lors de la saison historique de City. Stones, Haaland, Rodri, De Bruyne et Grealish ont tous joué un rôle plus prépondérant que Foden, notamment à des moments critiques de la campagne. Cependant, les choses semblent aujourd’hui s’aligner pour que Foden dépasse largement son rôle d’intégration au sein de l’équipe, voire celui de titulaire talentueux. Le moment est venu pour lui de briller, de devenir le joueur le plus influent de Manchester City et de prouver que Guardiola ne l’a pas simplement éclipsé il y a quelques années. Les premiers signes montrent qu’il est en train de saisir l’opportunité.

La saison précédente, Foden a pu être considéré comme ayant perdu la bataille face à Jack Grealish pour une place privilégiée sur le flanc gauche de l’attaque de City. Cependant, le départ d’Ilkay Gündogan a ouvert une fenêtre au milieu de terrain, où Foden a été positionné lors du premier match de Premier League contre Burnley. La blessure de De Bruyne en première mi-temps à Turf Moor a libéré une autre place dans l’équipe, et Foden a revêtu le rôle de capitaine lors de la Super Coupe de l’UEFA contre Séville. Foden et City ont dû lutter et ont eu besoin d’une égalisation de Cole Palmer pour finalement s’imposer aux tirs au but et décrocher le trophée. Face aux difficultés de City contre une redoutable équipe de Séville, il est devenu évident pour beaucoup que l’absence du brillant belge se faisait ressentir.

Cependant, contre Newcastle, son absence n’a été que peu perceptible, car Foden a fait un bond en avant, offrant l’une de ses performances les plus marquantes. Et il a encore du talent à revendre tout au long de la saison, ou du moins ce weekend face au promu Sheffield United. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

La mauvaise nouvelle est tombée pour le Gabon. La Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a...

Anthelme Chodaton
18

Hugo Ekitike, actuellement à l’Eintracht Francfort, a officiellement dévoilé son rêve auprès de la presse...

Anthelme Chodaton
11