Mondial Féminin 2023 : l’Afrique, un grand pas en avant 

Très mal partis après une première journée désastreuse, les équipes africaines se sont métamorphosées contre toute attente. Elles se sont brillamment remises en selle pour marquer l’histoire. Comme les hommes lors du Mondial Qatar 2022, les femmes du continent affichent des progrès impressionnants en Océanie. 

Les similitudes entre les deux éditions de la Coupe du Monde sont frappantes. Tout comme leurs homologues masculins, les équipes africaines engagées en Océanie ont toutes enregistré au moins une victoire, sans exception. Le Maroc mérite une mention spéciale en obtenant deux victoires consécutives, une performance inédite jusqu’à présent. Dans des formats de compétition antérieurs, bien que moins étendus, la zone Afrique n’avait jamais réussi à qualifier autant d’équipes pour les huitièmes de finale lors d’un même tournoi. Douze (12 matchs), cinq (5) victoires, trois (3) nuls et quatre (4) défaites, c’est leur bilan global après le premier tour de ce mondial. À noter qu’aucune parmi elles n’a perdu lors de la dernière journée. Une progression considérable qui permet à l’Afrique de rêver. 

Le Nigeria plus tenace que jamais

S’il y a une équipe qui réalise une performance remarquable, c’est bien le Nigéria. Pas étonnant puisque les Super Falcons se sont toujours illustrées sur la scène mondiale. Pour ne pas dire qu’elles sont les meilleures représentantes de l’Afrique à la Coupe Monde Féminine depuis quelques années. Lors de la Coupe du Monde féminine aux États-Unis en 1999, le Nigeria a réussi à se qualifier, suivi par le Cameroun, 16 ans plus tard, au Canada. En France en 2019, les équipes camerounaises et nigérianes ont toutes deux atteint les huitièmes de finale, établissant ainsi un nouveau record pour le continent africain. Ce qui est remarquable dans cette progression de l’Afrique, c’est que chaque sélection engagée a réussi grâce à ses propres forces. 

Au cours de cet exercice, les Nigérianes ont encore fait des étincelles. Bien que le bilan soit mitigé, les performances des Super Falcons ne sont pas passées inaperçues.  Le Nigeria, avec sa vedette, Asisat Oshoala, a montré sa détermination en sortant invaincu du Groupe A avec une victoire prestigieuse contre l’Australie (3-2) sur ses terres.  L’impasse à Brisbane contre l’Irlande a suffi au Nigeria pour décrocher la deuxième place derrière l’Australie, première du groupe. Ainsi, il défie l’Angleterre en huitième après avoir été sorti de l’édition 2019 par l’Allemagne au même stade de la compétition. 

L’Afrique du Sud, jusqu’au bout

Championne d’Afrique, l’Afrique du Sud était très attendue sur cette scène mondiale. Lors de sa première participation à la Coupe du Monde en France en 2019, elle a été prise au piège en enregistrant zéro (0) victoire en trois (3) matchs. En outre, lors des deux premiers matchs de l’édition en cours, elles ont essuyé une défaite 2-1 contre la Suède et ont décroché un match nul 2-2 contre l’Argentine. Cependant, les Banyana Banyana ont prouvé leur capacité à apprendre de leurs erreurs. Les championnes d’Afrique en titre ont montré leur force en battant l’Italie 3-2, démontrant qu’elles méritaient leur place la tête de l’Afrique. 

Un exploit notable a émergé de cette rencontre fascinante alors que Hildah Magaia a montré ses prouesses de buteuse, devenant la première joueuse sud-africaine à marquer plus d’un but en une seule édition de la Coupe du monde féminine. Cette victoire palpitante a propulsé l’Afrique du Sud en huitièmes de finale, où elle affrontera les Pays-Bas. Un affrontement passionnant entre deux équipes redoutables. 

Un exploit majuscule pour le Maroc

Le Maroc fait également la fierté de l’Afrique. Lors de sa première participation à la Coupe du monde féminine, les Lionnes de l’Atlas ont réalisé un exploit historique en se qualifiant pour les huitièmes de finale. Elles ont remporté une victoire historique contre la Colombie (1-0) lors du dernier match du groupe H, grâce à un but d’Anissa Lahmari. Les Lionnes de l’Atlas ont dominé le match en montrant leur talent exceptionnel, leur détermination et leur capacité à créer de nombreuses opportunités de but. Le Maroc a fait preuve d’une résilience remarquable qui a étonné le monde entier. Après avoir subi un revers humiliant, 6-0, contre l’Allemagne lors de leur premier match dans la compétition, les Lionnes de l’Atlas, emmenées par l’entraîneur Reynald Pedros, ont su rebondir magistralement. Contre la Corée du Sud et la Colombie, elles ont brillamment appliqué la leçon reçue des doubles championnes du monde.  Le Maroc sera opposé à la France le mardi 08 août prochain pour les huitièmes de finale. 

La Zambie est éliminée certes, mais elle a marqué les esprits lors de cette compétition. Elle est repartie avec une note historique en battant le Costa-Rica 3-1 pour son dernier match. Et ce, après deux lourdes défaites 5-0 respectivement contre le Japon et l’Espagne. Avec trois représentants qualifiés en huitièmes de finale, l’Afrique signe son meilleur bilan en Coupe du monde. Et ce n’est peut-être pas fini. Le plus dur vient de commencer. Le défi qui se présente désormais aux équipes africaines est de briser une barrière importante. En 24 ans de Coupe du Monde féminine, aucune équipe africaine n’a réussi à survivre à un match à élimination directe. Cependant, au vu de leurs performances jusqu’à présent, il se pourrait bien que cette édition soit le théâtre de cette grande première pour l’Afrique. 

Les affiches des huitièmes de finale (heures françaises) :

  • Suisse – Espagne (samedi 5 août, 7h)
  • Pays-Bas – Afrique du Sud (dimanche 6 août, 4h)
  • Japon – Norvège (samedi 5 août, 10h)
  • Suède – États-Unis (dimanche 6 août, 11h)
  • Angleterre – Nigeria (lundi 7 août, 9h 30)
  • Colombie – Jamaïque (mardi 8 août, 10h)
  • Australie – Danemark (lundi 7 août, 12h 30)
  • France – Maroc (mardi 8 août, 13h)
Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Président de la Confédération Africaine de Football, Patrice Motsepe est revenu sur les objectifs...

Anthelme Chodaton
20

C’est l’actualité du moment ! S’offrant un joli triplé, Soufiane Rahimi et son club Al...

Anthelme Chodaton
14