Mondial féminin: les sélections africaines secouées par des crises

Les sélections africaines sont confrontées à des difficultés à l’approche de la Coupe du monde féminine. La Zambie, l’Afrique du Sud et le Nigeria sont tous touchés par des crises qui pourraient avoir un impact sur leurs performances en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Championne d’Afrique, l’équipe sud-africaine a connu des tensions liées à des disparités de primes entre les équipes masculine et féminine, ce qui a conduit au boycott d’un match amical. Des critiques ont été formulées à l’encontre de la Fédération Sud-Africaine de Football. Une ancienne internationale s’est même mêlée au problème, critiquant sévèrement la SAFA ainsi que l’entraîneure Desiree Ellis. Des efforts sont en cours pour résoudre ces différends, avec l’intervention du ministre des Sports Zizi Kodwa et du président de la CAF.  Ce dernier a même déboursé  320 000 dollars (près de 294 000 euros) pour résoudre les différends salariaux. Tout semble donc aller pour le mieux pour les Sud-Africaines. L’équipe se trouve actuellement en Nouvelle-Zélande et où elle jouera dans le groupe G avec l’Argentine, l’Italie et la Suède. 

Le sélectionneur des Super Falcons monte au créneau

Au Nigeria, les problèmes de primes sont devenus récurrents, les joueuses des Super Falcons n’ayant pas été payées depuis longtemps. Ce qui a provoqué l’indignation du sélectionneur. Des questions ont été soulevées concernant l’utilisation des fonds alloués par la FIFA pour la préparation de l’équipe. « Jusqu’à il y a environ 3 semaines, ils me devaient environ 14 mois de salaire puis ils ont décidé de me payer 7 mois de salaire. Nous avons des joueuses qui n’ont pas été payées depuis la tournée d’été il y a 2 ans aux États-Unis, c’est un sketch. Je ne vais plus me taire… En octobre, chaque fédération a reçu 960 000$ de la part de la FIFA pour se préparer à la Coupe du Monde. Où est cet argent ?  La FIFA permet d’avoir jusqu’à 22 membres dans votre staff, nous, on n’en a que 11. On n’a pas d’analystes vidéo pour faire des analyses sur nos adversaires », s’est révolté le technicien américain. Malgré ces problèmes, la capitaine de l’équipe, Onome Ebi, a nié les rumeurs de boycott du match d’ouverture du mondial et a affirmé que l’équipe était prête pour la Coupe du monde. Présent dans le groupe B, le Nigeria affrontera le Canada, l’Australie et l’Irlande lors du premier tour du tournoi.

La Zambie dans une sale histoire

La sélection zambienne a été troublée par des allégations d’agressions sexuelles impliquant son entraîneur. Cette affaire a été signalée par un média anglais, et la FIFA suit attentivement le développement. Malgré ces problèmes, la Zambie est engagée dans le groupe C aux côtés du Japon, du Costa Rica et de l’Espagne. Sur le plan sportif, les Cooper Queens se montrent par contre très motivées avec une  meilleure préparation pour le Mondial Féminin. Battues par l’Irlande (3-2), les Cooper Queens ont accroché la Suisse (3-3), avant de s’offrir une victoire de prestige face à l’Allemagne, 2e au classement FIFA.

En revanche, le Maroc a connu une préparation sans heurts, remportant des victoires lors de matches amicaux en Australie. C’est la seule équipe africaine qui est épargnée par des conflits et des crises. L’équipe marocaine évoluera dans le groupe H avec la Colombie, l’Allemagne et la Corée du Sud, et espère poursuivre sur sa lancée positive lors du Mondial féminin.

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Real Madrid a officialisé lundi, le transfert de Kylian Mbappé au club pour les...

Freddy Akpo
28

La mauvaise nouvelle est tombée pour le Gabon. La Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a...

Anthelme Chodaton
25