Pape Matar Sarr montre enfin tout son potentiel à Tottenham 

En manque cruel de temps de jeu, Pape Matar Sarr est train de renverser la tendance. Le Sénégalais bénéficie de la confiance du nouvel entraîneur de Tottenham, Ange Postecoglou et le lui rend bien. Il forme une paire solide et complémentaire avec le Malien Yves Bissouma et participe ainsi au bon début de saison des siens en championnat.

Difficile il y a encore quelques mois d’imaginer l’ancien du FC Metz évoluer à ce niveau. Le jeune prodige sénégalais semble métamorphosé. Il livre des prestations de hauts vols depuis le début de la saison.

Une progression à vitesse grand V

L’on retrouve les qualités qu’il avait affichées au FC Metz et qui a amené Tottenham à miser sur lui. La qualité la plus apparente lorsqu’on observe son jeu, c’est son aisance technique. À cela s’ajoute un gros volume de jeu, ce qui lui permet de jouer plus bas sur le terrain, au milieu. Pourtant, c’est un joueur qu’on peut voir évoluer plus haut sur le terrain. 

Mais au-delà de la progression dans ces domaines qui constituaient déjà ses forces à la base, il s’est aussi amélioré sur un point. Pape Matar Sarr semble avoir musclé son jeu et est plus capable de répondre au défi physique de la Premier League. Si on pouvait le trouver tendre, trop fragile à son arrivée, celui qui pouvait être perçu comme un lionceau prouve qu’il est à présent un lion capable de faire la loi au milieu de terrain. Le Sénégalais a notamment brillé durant la rencontre face à Manchester United lors de la deuxième journée. Une prestation XXL avec un but comme cerise sur le gâteau. Cependant, tout n’était pas aussi rose quand on jette un coup d’œil dans le rétroviseur.

Il a dû attendre son heure

L’aventure de Pape Matar Sarr avec les Spurs n’a pas démarré sous les meilleurs auspices. Arrivé à Londres en provenance du FC Metz, le Sénégalais n’avait pas la confiance du nouveau coach à l’époque, Antonio Conté. Le joueur a passé plusieurs mois sans jouer le moindre match. Une situation très inquiétante, vu qu’il est encore très jeune, 20 ans. Et à cet âge, c’est le moment d’enchaîner les matchs pour gagner en expérience et progresser. 

Dans cette période sombre, le premier rayon de soleil survient au début de la seconde partie de la saison dernière. Le Sénégalais dispute ses premiers matchs dans l’entrejeu de Tottenham. Il est lancé au même moment qu’un autre jeune milieu du club, Oliver Skipp. Il aura encore plus de temps de jeu après le départ de Conté. À la fin de la saison, il ne dispute que 11 matchs. Mais le fait d’avoir disputé presque tous ces matchs durant la deuxième partie de saison a été très positif pour la suite. Et le joueur semble maintenir le cap cette saison. 

Pape Matar incarne le renouveau de Tottenham qui entame une nouvelle ère après le départ de Kane et celle annoncée d’Hugo Lloris. Cette saison s’annonce comme celle de l’explosion pour lui après les promesses entrevues à Metz.

Vous avez aimé cet article de Freddy Akpo ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
11

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
16

Novak Djokovic a inscrit son nom dans les annales du tennis en devenant le plus...

Anthelme Chodaton
10