NBA : Christian Braun, l’arme secrète de Denver durant les play-offs

Denver mène actuellement 2-1 après le Game 3 des Finals NBA. Mais derrière son exceptionnel duo Jokic – Murray se cache un épatant arrière-ailier qui lui a fait gagner le Game 3 avec la manière. Il s’agit de Christian Braun, un rookie sorti de l’ombre et dont la personnalité colle parfaitement avec les superstars du Colorado. 

Plus que deux victoires et Denver sera vainqueur de la NBA pour la première fois de l’histoire de cette franchise. Et lorsqu’il le sera le 19 juin prochain, on pourra alors mesurer considérablement l’impact de Christian Braun qui brille de mille feux dans ces playoffs.

L’autre game changer du Game 3

Jokic et Murray ont emmené Denver par le naturel qui leur est propre, mais dans l’ombre, un jeune rookie a émerveillé plus d’un. Christian Braun n’est pas impressionné par l’enjeu et on l’a encore un peu plus vu dans ce game 3. Il a livré une belle partition aussi bien en attaque qu’en défense en faisant preuve d’une confiance inhabituelle pour un jeune à ce stade de la compétition. Le rookie des Nuggets est sorti du banc pour semer la panique (15 points à 7/8 aux tirs, 4 rebonds, 1 assist et 1 interception en 19 minutes) et confirmer la bonne impression laissée depuis son retour dans la rotation des Nuggets. Il a joué un rôle crucial dans ce run de deuxième mi-temps pour distancer Miami, en apportant des qualités qu’on lui connaît bien : jeu de coupe, défense sur l’homme et loin du ballon, intensité permanente et une justesse dans les choix, similaire à celle d’un vétéran.

 « Christian a été fantastique. Il ne donne pas l’impression d’être un rookie. Il est agressif, costaud, physique et en confiance. Ses 15 points et 4 rebonds en sortie de banc en 19 minutes ont eu beaucoup, beaucoup d’impact. Cela témoigne de la confiance de Christian. Ça montre qu’il est un gagnant… Il est juste resté prêt tout au long de l’année… Ce gamin est toujours juste. Je pouvais sentir la confiance qui suintait de lui. » a déclaré Michael Malone, pour évoquer la performance du joueur à l’issue du Game 3 à Miami. 

Un autre de ses atouts , c’est son jeu sans ballon indispensable au système offensif des Nuggets par ses coupes toujours dans le bon timing. Tout au long de l’année, Christian Braun est passé sous les radars du grand public. Mais sa campagne de Playoffs bien qu’il ait moins joué contre les Lakers rattrape le temps perdu en montrant à la planète basket qu’il est capable de tenir un rôle très sérieux dans une équipe qui va loin en postseason. « Il l’a prouvé tout au long de la saison… Il a fini la saison dans la rotation et il est dans la rotation depuis 18 matches en playoffs. Si vous jetez un œil aux rookies, très peu ont du temps de jeu à cette période de l’année. Cela en dit long sur sa confiance. C’est un « winner […] Mentalement et physiquement, il est resté prêt pendant toute la saison. » a expliqué l’entraîneur-chef des Nuggets. 

Sur la voie royale 

Denver cherche son premier titre de NBA, mais son arrière-ailier ne sera pas à son premier couronnement. En effet, Christian Braun a remporté un championnat national NCAA l’année dernière avec Jayhawks du Kansas. Et si Denver remporte deux victoires de plus, il ne deviendra que le cinquième joueur à remporter un titre NBA et le championnat national en deux saisons. Seuls Bill Russell, Magic Johnson, Henry Bibby et Billy. Thompson ont réalisé cette performance dans l’histoire de la NBA. Braun a également remporté des championnats ses saisons de deuxième année, junior et senior au lycée. Ce serait donc son cinquième titre en sept ans.

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

La Fédération Camerounaise de Basketball (Fécabasket) intensifie ses efforts pour s’offrir les services de Pascal...

Anthelme Chodaton
31
dynamo-vs-cape-town

La quatrième saison de la Basketball Africa League a démarré avec un scandale : le...

Anthelme Chodaton
33
Josh Giddey

La Coupe du Monde FIBA 2023 étant désormais terminée, les récompenses individuelles tombent au compte-gouttes....

Anthelme Chodaton
119