Naples, d’éternel looser à machine de guerre !

C’est l’une des meilleures équipes d’Europe en 2022-2023. Dans la lignée de sa première partie de saison, le Napoli est toujours aussi irrésistible depuis le retour de la coupe du monde. Malgré la défaite face à l’inter, les Napolitains sont loin devant et filent vers un titre historique de champion d’Italie. Ce qui serait la récompense au bout d’une longue période de disette, marquée par des déceptions très douloureuses.

Et si cette année était la bonne ? Le dernier titre de Naples remonte à la saison 1989-1990. Un sacre qui porte les marques du regretté Diego Armando Maradona. Le club a d’ailleurs connu ses premières heures de gloire avec l’illustre argentin avec notamment le doublé championnat-coupe en 1987 et la victoire en coupe UEFA en 1989. L’âge d’or d’un club longtemps resté dans l’anonymat. S’est ensuivi un long passage à vide marqué par des descentes en série B puis un retour au premier plan dans les années 2010. Un retour accompagné de trophées, la coupe d’Italie en 2014 et 2020 et la Supercoupe d’Italie en 2014. Mais un retour marqué aussi par des revers cuisants.

Des échecs répétés

Des échecs répétés

Les années 2010 ont été marquées par la grande hégémonie de la Juventus de Turin sur la Série A de 2012 à 2020. Le Napoli est longtemps apparu comme une des seules équipes capables de mettre fin à leur domination. Mais les pensionnaires de l’Estadio Diego Armando Maradona ont toujours échoué à faire tomber la vieille dame, notamment en 2013, 2016 où ils finissent deuxième. À l’été 2017, les bianconeri leur font même le sale coup de leur arracher leur meilleur buteur, Gonzalo Higuain, les affaiblissant ainsi encore plus. Ils terminent encore dauphin en 2018 et 2019. La saison 2017-2018 est particulièrement douloureuse, car les Napolitains craquent à trois journées de la fin du championnat en perdant face à la Fiorentina (3-0). Ils avaient pourtant relancé le suspense en battant la Juve une semaine plus tôt. Mais le pire est surement survenu la saison dernière, saison au bout de laquelle Naples termine 3e après avoir été leader du championnat durant la majeure partie de la saison. Le Napoli s’est donc servi de ces désillusions pour devenir une équipe mentalement plus solide.

Des joueurs arrivés à maturité

Des joueurs arrivés à maturité

Si le club a su grandir en apprenant de ses échecs de ces dernières années, les joueurs aussi semblent arriver à leur prime. Des joueurs dans la fleur de l’âge qui connaissent leur première très grosse saison après des parcours semés d’embuches. C’est le cas de trois des hommes forts des Partenopei cette saison. D’abord, le milieu de terrain camerounais Frank Zambo-Anguissa. Formé au Stade de Reims et révélé à l’Olympique de Marseille, Zambo-Anguissa a connu un passage au final mi-figue mi-raisin chez les olympiens, marqué notamment par une bourde en finale de Ligue Europa face à l’Atlético Madrid. S’ensuivent plusieurs prêts à Fulham, Villarreal puis Naples avant de s’y engager définitivement. Le lion indomptable aura roulé sa bosse un peu partout avant de trouver de la stabilité et de la régularité dans ses performances. Nous avons ensuite le cas Victor Osimhen. Pressenti comme un futur crack depuis les U17 du Nigéria, il fut meilleur buteur de la Coupe du Monde de la catégorie en 2015. Encore un peu tendre pour le haut niveau, le jeune Victor a dû s’aguerrir à Wolfsburg et Charleroi avant de se révéler au grand public à Lilles. À 24 ans, il dispute sa première vraie saison pleine, les précédentes ayant été interrompues ou entrecoupées par les blessures et la Covid-19. Il est l’actuel meilleur buteur de la Série A avec 13 buts en 15 matchs. Il y a enfin un troisième larron que personne n’attendait cette saison : le géorgien au nom presque imprononçable Khvicha Kvaratskhelia. Si le joueur semble sorti de nulle part, il connait, à seulement 21 ans, son sixième club après avoir baroudé dans les championnats géorgien et russe. L’ailier du Napoli est la grosse révélation cette saison en Italie. Il compte 7 buts et 7 passes décisives en championnat.

Une conquête européenne en ligne de mire

Le Napoli marche actuellement sur le championnat avec ses 12 points d’avance sur son dauphin, le Milan AC. Même si les Rossoneri ont un match en retard, cela reste un avantage plus ou moins confortable pour se concentrer également sur la coupe aux grandes oreilles. Les napolitains ont d’ailleurs fait très forte impression en terminant premiers de leur poule devant l’Ajax Amsterdam et Liverpool. Une phase de groupe en C1 marquée par deux succès retentissants. Une victoire 4-1 face aux reds, finalistes de la dernière édition et une autre 6-1 sur les Hollandais sur leur propre stade, le Johan Cruyff Arena. Naples affrontera en 1/8 de finale de Ligue des Champions les Allemands de l’Eintracht Francfort. La saison est encore longue, mais les hommes de Luciano Spalletti semblent plus armés que jamais. Ils restent cependant sur une élimination en 1/8 de finale de coupe d’Italie face à la modeste équipe de Cremonesse à l’issue de la séance de tirs au but.

Vous avez aimé cet article de Freddy Akpo ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17