Mykhailo Mudryk : L’énigme de Chelsea en quête de révélation

La Premier League retrouvera son rythme en Angleterre dès le 11 août prochain, marquant ainsi le début d’une nouvelle saison emplie d’attentes et de défis. Parmi les joueurs qui suscitent des projections enthousiastes, Mykhailo Mudryk, la recrue ukrainienne de Chelsea, en janvier dernier, occupe une place singulière. Après une première saison teintée de difficultés, l’Ukrainien est confronté à une question cruciale : va-t-il enfin exploser comme le laissent entrevoir ses capacités ?

L’arrivée en grande pompe de Mudryk à Chelsea, avec un transfert avoisinant les 100 millions d’euros, plutôt qu’à Arsenal, a fait sensation dans le monde du football. Cependant, malgré les attentes placées en lui, ni Graham Potter ni Frank Lampard n’ont réussi à le propulser au cœur de l’attaque des Bleus. À un tel point qu’il est passé de recrue star à joueur remplaçant.

Un bilan famélique 

Mykhailo Mudryk a été la cible de nombreuses critiques, car il n’a pas été à la hauteur des attentes après son transfert onéreux à Stamford Bridge. Le 21 janvier, il est entré 36 minutes de la fin face à Liverpool. Une première plutôt intéressante pour l’Ukrainien, très remuant et plein de promesses. Mais par la suite, il n’a pas vraiment réussi à montrer ce qu’il a dans le ventre. Après trois (3) titularisations (contre Fulham, West Ham et Dortmund), il a été remplaçant avant d’entrer en jeu face à Southampton et Tottenham. Utilisé seulement pendant huit (8) minutes face aux Spurs, Mudryk (0 but, 0 assist) commençait déjà à susciter des interrogations. 

Quand bien même, il figure dans la liste des Blues retenus pour jouer la Champions League, il a assisté à la déroute des siens depuis le banc de touche face au Real Madrid. Alors qu’il avait brillé en phase de poules avec le Shakhtar Donetsk (3 buts, 2 passes décisives). Titulaire seulement sept (07) fois en onze (11) matchs de Premier League, Mudryk affiche le maigre bilan statistique de deux (2) passes décisives. Son temps d’adaptation a été problématique et son réalisme devant le but a été remis en question pendant six (6) mois. Nous en avons pour preuve, son zéro  (0) but inscrit en 17 matchs. Il a néanmoins montré sa vitesse et sa ruse exceptionnelles, sans une touche finale cruciale. 

Des débuts prévisibles

Mudryk n’a pas encore fait ses preuves comme il en est capable. Et quelque part, ses débuts compliqués à Chelsea n’étaient pas, pour autant, une surprise. Âgé de 22 ans, le joueur n’avait pas disputé de match compétitif depuis novembre, date à laquelle il a rejoint le Shakhtar Donetsk. Passer de la première division ukrainienne à la Premier League était un défi considérable, et le fait de l’intégrer lors de la saison difficile de Chelsea n’allait pas garantir un succès immédiat. Ce dont Mudryk a besoin à ce stade, c’est une période significative d’adaptation. Disputer des matchs sans pression, le temps de prendre ses marques, suffisamment de temps pour retrouver la forme physique requise pour affronter les exigences de la Premier League. Ce serait judicieux d’affirmer que sa demi-saison avec les Blues a contribué à ça. Et la pré-saison encore plus : “une période d’apprentissage”. Son club et lui espèrent qu’il sera prêt à attaquer la nouvelle saison avec énergie dès le mois d’août.

L’heure de la vérité

Avec Mauricio Pochettino à la tête du navire, l’on a le sentiment que Mudryk a un objectif renouvelé dans cette équipe des Blues. Dix-sept (17) matchs, zéro (0) but marqué, deux (2) passes décisives et des dizaines de ratés, les six premiers mois de Mudryk à Londres sont à vite oublier tant ils auront été décevants à tout point de vue. Mais, Mauricio Pochettino veut relancer la pépite ukrainienne qui était une machine inarrêtable au Shakhtar Donetsk (7 buts, 7 passes décisives en 12 matchs). Et il est prêt à le lancer le weekend prochain après qu’il a marqué son premier but aux couleurs de Chelsea contre Brighton en pré-saison. L’occasion pour le joueur de revenir sur ses premières galères : « Ce n’est pas tout mon potentiel. Ce n’est que 20 % ». Une affirmation audacieuse, qui devrait exciter les supporters de Chelsea pour la prochaine campagne, étant donné qu’il n’a fait que montrer au mieux un aperçu de ce qu’il peut vraiment faire. 

La pression ne devrait plus uniquement reposer sur les épaules de l’Ukrainien, qui semble déterminé et concentré à dévoiler le véritable Mudryk à la Premier League. Les défis qui l’attendent sont considérables, mais avec un effectif recentré et sous la houlette du technicien argentin, Mudryk pourrait enfin montrer le potentiel qu’on lui attribue depuis longtemps. Le moment est venu pour lui de révéler toute l’étendue de son talent et de laisser le football parler pour lui

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

La mauvaise nouvelle est tombée pour le Gabon. La Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a...

Anthelme Chodaton
19

Hugo Ekitike, actuellement à l’Eintracht Francfort, a officiellement dévoilé son rêve auprès de la presse...

Anthelme Chodaton
11