Mozambique 2-2 Ghana : Les tops et les flops 

Le Ghana et le Mozambique se sont quittés dos à dos et sont tous les deux éliminés de la CAN 2023. Alors que les Blacks Stars étaient qualifiés pendant 90 bonnes minutes, ils vont craquer en toute fin de match. La faute aux Mozambicains qui n’ont rien lâché. Nos tops et nos flops de cette rencontre.  

Pour la deuxième fois consécutive, le Ghana se fait éliminer en phase de poules de la CAN après 2021. Une terrible désillusion pour les Blacks Stars qui peinent véritablement à retrouver leur gloire du passé. Et ce parce que cette équipe qui faisait la loi est devenue celle qui la subit. 

Des Mambas tout feu tout flamme 

Pour une équipe en quête de rédemption, le Ghana s’est mis une balle dans le pied. L’erreur a été de laisser la possession au Mozambique pour qu’il exploite convenablement les espaces et choisir le rythme du match. Et c’est une mission accomplie pour les Mambas qui ont été époustouflants.  Et pourtant, ils n’ont pas fait une bonne première période mais se sont présentés de la meilleure des manières en seconde période. Mené 2-0, ils sont revenus au score après une longue phase d’insertion dans la surface adverse. C’est l’accomplissement d’un sacré collectif qui a été flamboyant. Et ce n’est pas sans le jeune joueur Geny Catamo qui s’est finalement occupé de tout. Buteur et passeur, il a enfin réalisé son match référence dans cette CAN. Impeccable, il a apporté beaucoup de danger sur le plan offensif avec beaucoup de culot et une vraie présence aux abords de la surface.  La charnière centrale Mexer-Mandava a été aussi précieuse tout comme Alfons Amade et les remplaçants qui ont apporté beaucoup de fraîcheur à cette équipe. 

Chez les Blacks Stars, très peu de joueurs se sont distingués. Bien évidemment, le plus virevoltant a été Mohammed Kudus. Le joueur de West Ham a été encore une fois le dynamiteur de cette équipe surmenée par les Mozambicains. Auteur d’un doublé, Jordan Ayew se range du côté des tops. Mention spéciale à Richard Ofori qui est surtout intenable dans les cages. 

L’évidence Kudus-dépendance 

Difficile de ranger un joueur mozambicain dans les flops vu la détermination et l’engagement dont ils ont fait preuve. Mais chez les Blacks Stars, la situation est tout autre. Très peu d’initiatives et de franches occasions ont été créées sans l’apport de Mohammed Kudus. La tendance avait déjà été observée lors des deux premiers matchs mais la prestation du jour l’a encore confirmée : il y a un Ghana avec et sans Mohamed Kudus. Absent au premier match pour cause de blessure, le milieu de terrain des Hammers a cruellement manqué à son équipe. Sans lui, les coéquipiers de Jordan Ayew ne sont tout simplement pas capables d’injecter la même intensité et de défendre aussi haut. Il a souvent été seul pour faire briller l’équipe mais le football est avant tout un sport collectif. Et celui qui va punir les Ghanéens est André Ayew. Entré en jeu pour apporter son expérience, l’ancien marseillais va plutôt condamner les siens. Le milieu de terrain du Havre était fautif sur fautif sur le pénalty concédé.  De la même façon, Alexander Djiku a manqué son match contrairement à ses premières prestations ainsi que Salis Abdul Samed. Le Lensois est loin d’être le plus mauvais des Blacks Stars mais sa neutralité a fait plonger les siens.

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Nigéria et l’Afrique du Sud jouent, ce mercredi 7 février 2024 une place en...

Rotimi Bamigbola
76

Benedict Saul McCarthy, de son nom complet, est peut-être le plus grand joueur sud-africain de...

Freddy Akpo
169