Mondial Féminin 2023 : les yeux pleins d’étoiles, les Banyana Banyana ont soif de gloire

La Coupe du Monde Féminine de football s’annonce comme un événement d’envergure, le plus grand et le meilleur jamais organisé. Cette édition verra la participation d’un nombre record d’équipes, ce qui signifie qu’il y aura huit nouveaux venus en Australie et en Nouvelle-Zélande. Mais, l’Afrique du Sud n’en est pas pour autant une novice. Sera-t-elle à la hauteur de l’événement ? 

Championne d’Afrique, l’Afrique du Sud sera à sa deuxième participation à la Coupe du Monde Féminine. Placée dans le groupe G avec l’Argentine, l’Italie et la Suède, elle s’est fixée comme objectif de se qualifier pour les phases à élimination directe. 

Un cap à franchir

L’équipe féminine sud-africaine est actuellement dans une dynamique exceptionnelle. Elles ont remporté leur première Coupe d’Afrique des Nations Féminine après six victoires en autant de matchs. Elles ont récemment enregistré une victoire contre une équipe européenne pour la première fois en cinq ans. De plus, le tirage au sort de leur deuxième participation en Coupe du Monde Féminine est sensiblement favorable que lors de leur première participation il y a quatre ans. 

À l’époque, les Banyana Banyana ont été confrontées à des adversaires redoutables tels que l’Allemagne, la Chine et l’Espagne lors de la phase de groupes. Bien qu’elles aient donné du fil à retordre à deux de ces équipes, elles n’ont pas réussi à remporter de match et ont quitté la compétition sans aucun point. La sélectionneuse Desiree Ellis est convaincue que l’équipe a beaucoup appris de cette expérience et que les joueuses ont évolué depuis lors. Cette fois-ci, elles sont placées dans un groupe plus abordable, ce qui leur donne de bonnes raisons d’espérer remporter leur première victoire et peut-être se qualifier pour les phases à élimination directe.  Un exploit que Desiree Ellis tient à réaliser. 

La philosophie de Desiree Ellis 

S’il y a une personne qui a changé l’orientation du football féminin en Afrique du Sud, c’est bien Desiree Ellis. Elle est connue pour aligner une équipe solide et expérimentée. Lors de leur victoire en Coupe d’Afrique des Nations Féminine, l’équipe sud-africaine n’a encaissé qu’un seul but en trois matchs à élimination directe. Ellis compte sur la défenseure expérimentée Noko Matlou pour renforcer la solidité défensive de l’équipe. Ellis a utilisé plusieurs systèmes tactiques, principalement le 4-4-1-1 et le 4-2-3-1, et encourage ses joueuses à fournir des passes précises à Thembi Kgatlana et Jermaine Seoposenwe, les principales attaquantes de l’équipe. Elle est déterminée à créer la surprise au mondial et affiche une confiance en la maturité et au niveau de jeu élevé de son équipe depuis leur participation précédente.

Les joueuses à surveiller 

Pour cette expédition mondiale, l’Afrique du Sud détient quelques joueuses dont les individualités pourront lui être utiles. La première sur la liste est : Andile Dlamini. Elle s’est imposée récemment comme la première gardienne de but de l’Afrique du Sud, justifiant ainsi l’importance croissante de son rôle. Après avoir remporté la Ligue des Champions de la CAF avec les Mamelodi Sundowns en 2021, la joueuse de 30 ans a brillé lors de la Coupe d’Afrique des Nations féminine 2022, contribuant à la victoire historique de l’Afrique du Sud dans la compétition. Elle n’a encaissé que trois buts en six matchs, ce qui lui a valu d’être nommée meilleure gardienne du tournoi et de faire partie de l’équipe-type. Ses réflexes seront essentiels lors de cette Coupe du Monde si l’Afrique du Sud souhaite se qualifier à partir d’un groupe difficile composé de la Suède, de l’Italie et de l’Argentine.

En deuxième lieu, on retrouve Thembi Kgatlana. Bien qu’elle se soit blessée lors du dernier match de groupe de la Coupe d’Afrique des Nations Féminine, elle est désormais prête à faire preuve de sa rapidité et de ses compétences lors du tournoi. Elle a déjà brillé dans des clubs tels que le Houston Dash, le Beijing BG Phoenix et l’Atlético Madrid. Actuellement, elle joue avec le Racing Louisville en NWSL. Avec une technique exceptionnelle et une vitesse hors du commun, elle se démarque sur le terrain par ses accélérations explosives. Malgré sa taille modeste d’un mètre 56, elle sait utiliser son physique pour prendre l’avantage dans certains duels. Sa bonne détente et son sens du timing lui permettent parfois de marquer de la tête.

Hildah Magaia est une autre joueuse à surveiller. À seulement 24 ans, elle a été élue meilleure joueuse du Championnat Féminin du COSAFA, lors duquel l’Afrique du Sud a remporté la victoire en finale de la CAN 2022 contre le Maroc. Elle est rapide, imprévisible et capable de marquer tous types de buts. Elle joue actuellement pour le Sejong Sportstoto en Corée du Sud.

Voici les matchs de l’Afrique du Sud dans le groupe G :

  • 23 juillet : Suède – Afrique du Sud (17h, heure locale, Wellington Regional Stadium)
  • 27 juillet : Argentine – Afrique du Sud (12h, heure locale, Dunedin Stadium)
  • 2 août : Afrique du Sud – Italie (19h, heure locale, Wellington Regional Stadium)
Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Real Madrid a officialisé lundi, le transfert de Kylian Mbappé au club pour les...

Freddy Akpo
30

La mauvaise nouvelle est tombée pour le Gabon. La Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a...

Anthelme Chodaton
26