Mondial (F) : tension entre les joueuses sud-africaines et le président de la fédération

Encore 17 jours et la Coupe du Monde féminine va démarrer en Australie et en Nouvelle-Zélande. En tant que championne d’Afrique en titre et première représentante du continent, l’Afrique du Sud nage en eaux troubles. En effet, le président de la Fédération sud-africaine de football (SAFA) et les joueuses ne sont pas en bons termes. 

L’Afrique du Sud ne prépare pas son mondial de la plus belle des manières à trois semaines des échéances. En ce moment, ce n’est pas un amour fou entre les joueuses et le président de l’instance faîtière du football sud-africain, Danny Jordan. Selon les informations rapportées par Sports News Africa, les Banyana Banyana auraient exigé plus de netteté concernant les primes pour le Mondial. De plus, les joueuses ont boycotté le match amical qui les opposait au Botswana hier dimanche 2 juillet 2023. Pour cause, elles auraient exprimé leur mécontentement sur l’état de la pelouse du stade Tsakane. C’est sur cette même pelouse qu’elles effectuent leur stage de préparation et qui devrait abriter le match amical. 

Face à cette situation, Danny Jordan n’est pas resté muet. Il a d’abord renvoyé les 20 rebelles chez elles. Ensuite, il a simplement concocté une nouvelle liste de joueuses pour défier les Botswanaises. Conséquence, les Sud-Africaines se sont inclinées 5-0. 

Dans exactement 20 jours, l’Afrique du Sud entrera en lice à la Coupe du Monde féminine 2023 face à la Suède. Une solution doit être trouvée plus vite pour que les championnes d’Afrique puissent réaliser une bonne compétition. Pour calmer les nerfs, Zizi Kodwa, ministre des Sports, a décidé de jouer le médiateur. « Je rencontrerai le SAFPU mardi pour entendre les graves préoccupations exprimées par l’équipe. Cette réunion aura pour but d’examiner les questions relatives à l’engagement et au soutien du gouvernement à l’équipe, les conditions de travail, de bien-être et de santé de l’équipe, y compris la transparence et la responsabilité liées à la signature des contrats » a précisé le ministre dans un communiqué. Pour rappel, les Banyana Banyana sont dans le groupe G et défieront également l’Argentine et l’Italie. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Real Madrid a officialisé lundi, le transfert de Kylian Mbappé au club pour les...

Freddy Akpo
30

La mauvaise nouvelle est tombée pour le Gabon. La Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot) a...

Anthelme Chodaton
26