L’IFAB opère des réajustements au niveau des règles autour du football

Les lois du jeu IFAB 2023 entreront en vigueur dès la saison 2023-2024. Chaque année en effet, l’International Football Association Board (IFAB) apporte des modifications dans les règles de jeu qui régissent le football dont elle a la charge. Cette année et en prélude à la saison qui se projette, elle a encore consacré à la tradition qui est la sienne. Ainsi donc, plusieurs règles de jeu ont été modifiées.

Encore de nouvelles retouches pour révolutionner le football. Plus de six règles ont été revues et seront mises en application dès la saison prochaine. Ces réformes visent à apporter plus de clarifications à certaines situations qui amènent les arbitres à prendre des décisions qui sont souvent controversées. 

Les temps perdus seront désormais rattrapés 

Selon les informations, les minutes perdues lors d’une célébration de but ou d’un remplacement ou pour toute autre cause seront rajoutées au temps additionnel de la mi-temps au cours de laquelle lesdites minutes ont été perdues. Cela permettra de jouer les 90 minutes en bonne et due forme. C’est du moins ce qu’a décidé l’IFAB. Faut-il le rappeler, cette règle avait déjà été expérimentée en décembre dernier. C’était à l’occasion de la Coupe du Monde Qatar 2022 remportée par l’Argentine. Elle sera donc désormais une réalité dans les championnats la saison prochaine. 

Du nouveau pour les avertissements, les séances de tirs au but et penaltys

Les règles d’avertissements, des séances de tirs au but et penaltys ont été aussi mises à jour. Ainsi, une action illégale venant du banc de touche engagera dorénavant la responsabilité de l’entraîneur. Ceci au cas où celui par qui l’action illégale est venue n’a pas pu être identifié. L’entraîneur sera alors sanctionné en lieu et place de ce dernier. Les cartons reçus pendant les séances de tirs au but ne seront plus combinés avec ceux pris durant le match. Autrement, même si un joueur a déjà été averti pendant le match et reçoit encore un deuxième jaune lors des séances de tirs au but, il ne sera plus expulsé. Faut-il le souligner, les défenseurs ne seront non plus exclus comme avant. Les lois ont également été assouplies de leur côté. Cela dit, un défenseur ne sera expulsé que lorsqu’il annihile une action de but. Ceci lorsqu’il n’a aucun avantage sur le ballon et se retrouve dans une situation où il ne peut toucher la balle qu’en commettant une faute.  

Les gardiens dans le dur, de nouvelles règles pour les hors-jeux

Les gardiens n’ont plus le droit de bouger avant les tirs (lors des séances de tirs au but ou de pénaltys). Selon la nouvelle règle, ils doivent rester immobiles sur la ligne et éviter de détourner l’attention des joueurs au moment de tirer. Pour ce qui est des hors-jeux, pour qu’un joueur soit signalé en position irrégulière, il faudra désormais que l’intégralité de son corps dépasse le dernier poil de derche du dernier défenseur. 

Aussi, la règle de but marqué avec une autre personne sur le terrain a-t-elle été revue. Ainsi, si un but est marqué avec une personne supplémentaire sur le terrain, le but sera refusé si et seulement si cette dernière a eu d’interférence sur le jeu. L’arbitre accordera tout de même le but dans le cas où la personne supplémentaire en question est un joueur remplacé, un remplaçant ou un joueur exclu ou un agent extérieur de l’équipe ayant encaissé le but. 

Vous avez aimé cet article de Fiacre Awadji ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’Espagne entre aujourd’hui en lice dans l’Euro 2024. C’est un choc face à Croatie de...

Freddy Akpo
12

Le Championnat d’Europe des nations débute ce jour, 14 juin 2024. Elles sont en tout...

Freddy Akpo
37