Lionel Messi – PSG : l’épine acquise à coût de millions 

La sanction dont a écopé Lionel Messi de la part des dirigeants du PSG fait depuis quelques heures, le tour des réseaux sociaux. L’Argentin est suspendu des matchs du club pour une durée de deux semaines durant lesquelles, il ne sera pas payé. Cependant, Lionel Messi est loin de prendre mal la nouvelle et en profite pour passer de “ belles vacances ” avec sa famille. Alors qu’il quittera probablement le club (cet été), il y a lieu de passer à la loupe, les deux ans du Lutin au Paris Saint Germain.

La décision de la direction du PSG à l’endroit de Messi remet en question, les relations entre le champion du monde et son club. Quelques jours plus tôt; des rumeurs avaient fait état de ce que Lionel Messi aurait quitté l’entraînement pour le motif que les exercices proposés par son coach Christophe Galtier ne lui plaisaient pas. Cela et beaucoup d’autres faits poussent à confirmer que la Pulga n’entretient pas de très bonnes relations avec son club actuel. Cependant, cette fin était prévisible parce que les bases de la collaboration entre les deux parties étaient faussées dès le départ. 

Un début de collaboration sur de mauvaises bases 

Les circonstances dans lesquelles Lionel Messi est arrivé au Paris Saint-Germain sont un peu particulières. Ce dernier devait bon gré mal gré quitter Barcelone à cause de ses embrouilles avec la direction mais aussi et surtout pour des raisons économiques. Où allait-il atterrir ? Allait-il prendre sa retraite ? C’étaient des questions que se posaient plus d’un. Parce qu’en réalité, pratiquement aucun club n’était prêt financièrement pour recruter Messi. Sa clause libératoire était estimée à 700 millions d’euros. Les clubs qui pouvaient envisager de le signer, n’avaient techniquement pas besoin de lui. C’est dans ce contexte que le PSG s’est proposé pour recruter Lionel Messi. C’était l’erreur à ne pas commettre. Au fond, le PSG n’avait pas vraiment besoin de Lionel Messi sur le plan technique. Ils avaient Kylian Mbappé et Neymar dos Santos qui faisaient déjà partie, sans prétention, du top 5 des meilleurs joueurs du monde. Donc techniquement, Messi n’était pas indispensable. Ils ont plutôt profité (voulu profiter) de la grosse opportunité d’avoir Messi sur le marché des transferts. Ce n’est pas quelque chose qui arrive tous les jours. Pour l’Argentin aussi, le PSG était le club par défaut. Pouvoir rejoindre ses potes Neymar et Di Maria au club parisien avec à la clé l’un des meilleurs contrats du club à date, il ne pouvait pas demander mieux. Les bases de la collaboration ont été faussées dès cet instant. Le PSG avait constitué dès lors une équipe de “stars” plutôt qu’un bloc prêt à remporter pour la première fois de son histoire, la Ligue des Champions. 

Un échec sur toute la ligne 

Les conséquences de ce “contrat raté” n’ont pas pris beaucoup de temps à se faire remarquer. La première saison de Lionel Messi a été CATASTROPHIQUE. Peut-être même la plus médiocre de toute sa carrière. On ne peut pas dire que Messi a fait un effort pour l’équipe. Malgré sa présence, l’équipe s’est faite éliminée en huitième de finale de la Ligue des Champions, comme à l’accoutumée. Non seulement, il a été un échec sportif, mais il a contribué indirectement à la désintégration du groupe. Il est clair qu’en arrivant à Paris, Messi devenait titulaire indiscutable aux côtés de Neymar et de Mbappé. Sa présence a fait ombre à la carrière de plusieurs autres joueurs du club qui sont obligés de rester au banc parce que MESSI EST LÀ. Pablo Sarabia qui a dû quitter le club quatre mois plus tôt l’a souligné dans une interview accordée à Telegraph. Les individualités ont pris le dessus sur le travail d’équipe. Et le résultat est là. Les sanctions dont il écope après son récent voyage en Arabie Saoudite sont aussi des conséquences du mauvais départ entre les deux parties. Mais bien au-delà, c’est un manque de professionnalisme de la part de Lionel Messi que de manquer à son entraînement dans des circonstances pareilles. Pire, le sextuple ballon d’or n’a engagé aucune action de communication pour s’excuser auprès du public. À cette date en tout cas, non. Pour la petite histoire, Messi et sa famille se sont rendus en Arabie Saoudite il y a quelques jours pour honorer un contrat de plusieurs dizaines de millions d’euros avec l’agence nationale de tourisme du pays. Ceci au détriment de la séance d’entraînement qui avait lieu  lundi, jour même de son voyage. À cause de la sanction qui prend effet immédiat, Lionel Messi ne jouera pas les matchs contre Troyes et Ajaccio. 

Un autre motif de départ offert à Messi 

Maintenant, il est clair que le PSG se rend compte de l’erreur monumentale qu’elle a commise en recrutant Lionel Messi. Sa présence a d’ailleurs été un obstacle à la cohésion interne. Pourquoi ? Le jeu de l’Argentin nécessite que ses coéquipiers jouent pour lui. Sauf qu’il était et il est impossible d’appliquer ce style de jeu au club parisien, parce qu’il y a Kylian Mbappé. Le champion du monde 2018 dispose d’énormément de capacités techniques pour qu’on en fasse fi au profit du “jeu de Messi”.  Et sur un tout autre plan, c’est une grande guerre de leadership puisque ce dernier est considéré comme le “Président” du club. Au-delà, c’est une aberration d’affirmer que Lionel Messi a été sanctionné. Dans tous les sens de l’analyse, ça n’a aucun sens. L’Argentin se sait intouchable et ne fera que passer de bons moments avec sa famille et ses proches durant ce break. Encore que là, c’est le club qui en sort perdant. Messi est actuellement l’un des joueurs les plus en forme du club, déjà privé de Neymar. Il sera très compliqué pour Mbappé de porter seul, cette équipe lors des prochains matchs. Le faux pas a déjà été fait depuis la signature du contrat avec Messi. Et cette pseudo-sanction n’est pour lui qu’un motif de plus pour quitter le club en fin de saison.

Vous avez aimé cet article de Fitzérald TOSSAVI ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...