RB Leipzig 0-1 Real Madrid : les tops et les flops

Le Real Madrid a échappé au piège du RB Lepzig en s’imposant sur la plus petite des marques. Face à des allemands à domicile, c’est une victoire précieuse avant le match retour le 06 Mars. Voici les Tops et les Flops à l’issue de la rencontre.

Comme on le dit souvent du côté de la maison blanche, la saison commence véritablement en février. Et pour le début de la phase à élimination directe de sa compétition préférée, le Real était au rendez-vous. Face aux allemands sans complexe à domicile, ils ont su la jouer à domicile en gérant les temps faibles (surtout en fin de match) et en capitalisant sur les temps forts. Prestation solide des Madrilènes qui auraient pu marquer plus.

Le Real a répondu présent

Tous les joueurs auront été au niveau à commencer par le gardien. Andrei Lunin a réalisé plusieurs arrêts décisifs et est sans doute l’homme du match. Au fil des matchs, le portier ukrainien dégage de plus en plus de sérénité. Son jeu au pied est également très fiable. Une autre belle surprise, c’est le match XXL de Tchouaméni, non pas au milieu, mais en défense centrale. Si ses prestations à ce poste était déjà satisfaisantes aux matchs précédents, il confirme une fois de plus. Tacles, interception, relance…son match est digne de celui d’un grand défenseur. Tout ce gros travail derrière a été récompensé par le but magnifique de Brahim Diaz. Au-delà du but, on sent un joueur en confiance depuis qu’il a du temps de jeu.

Leipzig se réveille un peu tard

Si on a vu une équipe de Leipzig qui regardait par moment dans les yeux du Real, elle n’a pas eu tant d’occasions que ça durant une bonne partie de la rencontre. En témoigne la prestation de Loïs Openda qui a eu un match difficile. Même schéma pour Sesko qui a en plus Raté un gros face à face devant Lunin en fin de match. Xavi Simons, bien qu’étant souvent en vue, n’a pas vraiment fait de différence face au bloc madrilène. Dani Olmo a aussi décevant une bonne partie du match avant de se créer des occasions en fin de match.

Si on doit peut-être un joueur dans le camp allemand, ce serait Simakan. Même si Vinicius a été virevoltant sur le côté gauche, il a gagné la plupart de ses duels face au brésilien. C’est sur l’occasion où il n’était pas présent que Vini Jr a eu sa plus grosse occasion.

Vous avez aimé cet article de Freddy Akpo ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le tirage au sort des quarts de finale a été effectué le 15 Mars dernier....

Freddy Akpo
76

Battu au match aller à San Siro, l’Atlético de Madrid accueille à son tour l’Inter...

Rotimi Bamigbola
37