Les joueurs à surveiller en huitième de finale de la LDC

Il y a trois mois de cela que la Ligue des Champions nous a égayés pour la dernière fois. Cela est dû à une pause de mi-saison plus longue que d’habitude en raison de la Coupe du Monde. Les huitièmes de finale démarrent ce mardi 14 février avec notamment le choc PSG-Bayern qui tient tout le monde en haleine. Le duel entre le Réal Madrid et Liverpool est aussi parsemé de poids lourds, mais qu’en est-il des individualités qui peuvent éblouir les férus du football européen ? 

Erling Haaland, le boot marker

Erling Haaland, le boot marker

L’efficacité du Norvégien n’est plus à présenter. Il s’est déjà imposé comme une véritable bête noire, une terreur pour les défenses européennes. Jusqu’à présent, la carrière de l’attaquant de 22 ans est caractérisée par les buts. Depuis ses débuts en pro, il  a trouvé le chemin des filets à un rythme effrayant et ses qualités font de lui l’archétype de l’avant-centre complet et moderne. Fort, grand, rapide, bon dans les airs et capable de marquer des deux pieds, il offre à City l’option d’un véritable numéro neuf. Cette saison, il a marqué 31 buts dont 5 en phase de poules de la Ligue des Champions. 

Par ailleurs, en seulement 3 saisons dans la plus grande compétition interclubs en Europe, le Norvégien présente des chiffres ahurissants. Avec 25 buts en 20 matchs européens, Haaland est devenu le jeune buteur le plus efficace de l’Histoire. Une performance qui fait de lui une figure du football de la prochaine décennie. Mais avant, le prochain match de City contre le RB Leipzig est au centre d’attention. Le prodige des Citizens en profitera-t-il pour gonfler à nouveau ses stats et marquer son temps de passage par rapport aux plus grands ? 

Victor Osimhen, l’Aigle noir

Victor Osimhen, l’Aigle noir

Il n’y a peut-être pas d’attaquant plus formidable dans le football mondial en ce moment que Victor Osimhen.  Élégant, adroit et dynamique, mais aussi rusé dans son positionnement, l’éventail de ses objectifs est remarquable et ne cesse de croître au fur et à mesure que fleurit sa capacité technique. Une autre des forces d’Osimhen, cependant, est la façon dont il accélère, ce n’est pas seulement qu’il est rapide, mais qu’il semble changer de vitesse sans modifier son style.

Mais il y a deux aspects subtilement intéressants dans son jeu, qui seront convaincants en Ligue des Champions. Premièrement, son habitude croissante de marquer des buts importants à des moments critiques. Même si ses prestations en phase de groupes ne résument qu’à un but, sa performance en championnat en dit bien long. 

Khvicha Kvaratskhelia, le rouleau compresseur

Khvicha Kvaratskhelia, le rouleau compresseur

Khvicha Kvaratskhelia a été une figure clé de la saison exceptionnelle de Naples. C’est le deuxième joueur le plus en forme des Partenopei. Avec le Nigérian, Victor Osimhen, il forme l’un des meilleurs tandems les plus prolifiques du moment. Son truc à lui, c’est les dribbles, l’insouciance. Dans tous les matchs, il est fascinant, séduisant et souvent dévastateur. Et la passionnante équipe de Luciano Spalletti semble convenir à ses qualités. “Kvaradona” l’a bien prouvé sur la scène européenne. Cinq apparitions, deux buts, trois passes décisives. Pour un joueur de 22 ans disputant sa première saison en C1, ses chiffres en phase de groupes sont très impressionnants. Séduisant et époustouflant, le Géorgien est une belle promesse des prochaines soirées de la Coupe aux grandes oreilles. 

Randal Kolo-Muani, le buteur tricolore

Randal Kolo-Muani, le buteur tricolore

Il semble que la seule chose qui ait pu arrêter Randal Kolo Muani cette saison ait été la jambe tendue d’Emiliano Martinez. Malheureusement pour l’attaquant français, il n’aurait pas pu apparaître à un moment plus critique. Randal Kolo Muani est passé de sa déception en finale de la Coupe du monde et est en pleine forme en Bundesliga. Tant qu’il est sur le terrain au moins, un potentiel de carrière est fermement repoussé au fond de son esprit. 

L’attaquant n’a fait trembler les filets qu’à deux reprises en Champions League. Mais il pourrait en devenir un habitué. Son début prolifique en 2023 a mis en valeur sa prise de décision clinique dans la surface de réparation, ne visant que lorsque le moment de l’opportunité maximale arrive. D’une tête en boucle dans la coupe contre les rivaux locaux de Darmstadt  à une finition du pied plus faible pour rattacher le Bayern, l’attaquant se dirige vers une confrontation en Ligue des champions avec le Napoli sous la forme de sa vie. Un duel entre deux prodiges n°9 les plus en forme. Randal Kolo Muani et Victor Osimhen. 

Gonçalo Ramos, l’hybride

Gonçalo Ramos, l’hybride

Ce joueur a 21 ans. Il est titulaire à Benfica depuis environ un an. Les gens n’oublieront pas Gonçalo Ramos de sitôt. Il est difficile d’imaginer une façon plus éclatante pour un jeune attaquant d’arriver qu’en éclipsant Cristiano Ronaldo. A moins qu’il éclipse Cristiano Ronaldo en prenant sa place de titulaire à la Coupe du monde et en marquant un triplé dans les huitièmes de finale. La sensation portugaise de Benfica, Gonçalo Ramos, pourrait être un récidiviste de la Ligue des Champions champions pendant des années. Dans sa jeune carrière à Benfica, il marque en moyenne 0,21 buts attendus par tir. Ce n’est donc pas négligeable. Plus important encore, ses mouvements et son timing le rendent mortel pour couper un défenseur et trouver des tirs de grande valeur dans la surface de réparation. En Europe, seul Erling Haaland tire aussi bien que lui. 

Alors, attention lorsque Gonçalo Ramos joue dans les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Il n’a pas non plus un bon ratio de buts en phase de poules. Mais à ce stade de la compétition, les plus timides se transforment en des bourreaux de dernière ligne. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17