Le Bayern Munich dans une atmosphère d’inquiétude

À deux semaines de la reprise de la Ligue des Champions, l’heure est à l’inquiétude au Bayern. Les bavarois n’ont pas remporté le moindre match depuis la reprise. Le club munichois semble ne pas être le seul à se retrouver dans cette atmosphère douteuse. Son futur adversaire en C1 traverse également une moins bonne période. 

L’éternelle domination des champions allemands est sous une menace non négligeable. En effet, avec un troisième nul consécutif, l’étau s’est resserré autour du club sur le podium. Le Bayern Munich n’a plus qu’un point d’avance sur son dauphin, Union Berlin qui monte en puissance. Le RB Leipzig fait aussi une pression indescriptible à deux unités de moins que les munichois. Sans oublier le Borussia Dortmund qui ravive sa flamme et se pointe à trois longueurs. 

Un début d’année compliqué

Un début d’année compliqué

Avant le mondial, le Bayern Munich était sur une série de six victoires consécutives. Malheureusement, le club bavarois a manqué trois bonnes occasions de poursuivre sur sa lancée en cette nouvelle année. Trois matchs, trois nuls, ce n’était plus arrivé depuis 15 ans en Bavière. Pis, le Rekordmeister est dans une panne créative. Opposée à l’Eintracht Francfort le weekend dernier, la puissance tactique muchinoise a été en effet méconnaissable. Occasions, buts, solidité défensive, tactique de jeu, plus rien ne va. Contre Cologne lors de la 17e journée, on pouvait observer une série chaotique de passes mal placées, de mauvaises décisions et une désorganisation déroutante du ballon. Leurs interminables séquences de possession ont produit peu d’occasions nettes. Le travail pressant et acharné des boucs a certainement joué un rôle à cet égard.  Mais le Bayern a rappelé les souvenirs de la forme de bégaiement de la saison dernière après la trêve hivernale. Sans nul doute, la deuxième moitié de la saison est difficile pour le géant bavarois. Ainsi, le Bayern Munich avance donc en pleine méforme à deux semaines du choc contre le Paris-Saint-Germain. Ce dernier n’est d’ailleurs pas dans une forme olympique. 

Bayern – PSG, un choc pas si fringant

Bayern – PSG, un choc pas si fringant

Tout comme les bavarois, les Parisiens traversent également une période difficile. Si le Bayern a cumulé trois nuls consécutifs, le début d’année du PSG est marqué par deux défaites. Ses deux premières de la saison, concédées contre Lens (3-1) et puis face à Rennes (1-0). Ce weekend, les franciliens ont été tenus en échec par Reims (1-1). Avec seulement 7 points pris sur 15 lors des cinq derniers matchs, le club de la capitale peine à rassurer. Ceci alors que se profile le huitième de finale aller de Ligue des Champions face au Bayern Munich, le 14 février prochain. Par ailleurs, en interne, on serait inquiet pour l’effectif de chaque équipe. Au PSG, l’on pointe du doigt Sergio Ramos, Renato Sanchez, Neymar. Sans oublier Mbappé et Messi qui ont pris cher après le match nul contre Reims. Côté Bavarois, Neuer est déjà forfait et Sadio Mané est toujours incertain. Considéré comme le plus grand choc des 1/8, le duel Bayern-PSG perd son intensité au vu des contre-performances de chacune des équipes. La grande question est de savoir si les deux formations retrouveront leur état de grâce.

Des inquiétudes dans la défense bavaroise ?

Des inquiétudes dans la défense bavaroise ?

La longue recherche pour remplacer Manuel Neuer après qu’il s’est cassé une jambe en ski est finalement tombée sur Yann Sommer. De M’Gladbach à Munich, l’atmosphère est tout autre. Aussitôt venu, aussitôt titularisé. Et pour ses trois premières sorties, il encaisse trois buts. Ce n’est pas scandaleux, mais il s’est mal embarqué avec les Bavarois. Et pour son rôle de remplaçant jusqu’à la fin de la saison et la campagne européenne, c’est mal parti. L’entraîneur Julian Nagelsmann pense que se préparer à jouer pour le Bayern “ne sera pas de la sorcellerie” pour lui. Mais le suisse à 80 casquettes entre les poteaux va-t-il vite s’entendre avec la défense bavaroise ? Pour l’instant, il serait difficile de faire une déduction au vu des premiers résultats. Aussi, le club allemand se prépare à un remaniement dans sa défense. Avec les absences de Noussair Mazraoui et de Lucas Hernandez, Daley Blind est venu apporter un nouveau souffle. Upamecano, De Ligt, Davies et Pavard forgent pour le moment la garde de la muraille muchinoise.



Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17