L’Afrique du Sud, un adversaire qui a tout du piège pour le Maroc

Le Maroc défie ce soir l’Afrique du Sud dans la dernière affiche de ces huitièmes de finale. Favori assumé de la compétition, les Lions de l’Atlas auront fort à faire face à des Bafanas Bafanas imprévisibles. Un adversaire qui sera particulièrement difficile à manœuvrer. 

Cette CAN est définitivement celle des surprises. Le Cap-Vert et l’Angola en quart, le Sénégal et la Guinée Equatoriale “en car” pour rentrer à la maison. Le Maroc va devoir faire sans son ailier Sofiane Boufal et probablement Hakim Ziyech, son maître à jouer. Dans ces conditions, difficile de ne pas penser qu’une menace plane sur le Maroc face à l’Afrique du Sud.  

Une équipe malléable 

Une des forces de l’équipe sud-africaine est qu’elle est capable de s’adapter à plusieurs types de situation. Elle peut prendre le jeu à son compte comme attendre l’équipe adverse et procéder en contre. Ce qui est déjà un atout au moment de gérer les temps forts et les temps faibles. Les Bafanas Bafanas ont montré qu’ils n’avaient pas peur de défier des équipes comme le Mali et la Tunisie par moment dans le jeu, en poules. On pourrait donc bien voir les hommes de Hugo Broos portés vers l’offensive. Ce qui ne serait pas forcément délirant quand on sait que les équipes de possession comme le Maroc sont contrariées quand l’équipe adverse essaie aussi de mettre le pied sur le ballon. 

“On répond à la technique par le physique”

Il est clair que sur le plan de la qualité technique des joueurs individuellement, le Maroc est un cran au-dessus. Mais cela ne veut pas dire que les sud-africains ne peuvent d’office pas rivaliser dans ce compartiment. Mais à défaut, ils peuvent compter sur un autre aspect. Face à un adversaire techniquement au-dessus, l’impact physique peut être une bonne alternative. Mettre de l’intensité, de l’agressivité, la bonne, peut mettre en difficulté l’autre et lui faire faire des erreurs. Un scénario qui peut tout à fait se produire vu les caractéristiques des Lions de l’Atlas. D’une part, on a senti en poule une équipe marocaine qui avait du mal à finir ses matchs, à la peine physiquement. D’autre part, les joueurs trop confiants, du fait de leur aisance technique, perdent parfois des ballons dans des zones dangereuses. 

Un adversaire qui les a déjà battu

L’Afrique du Sud n’est pas un inconnue pour Walid Regragui et ses hommes. Les deux nations se sont rencontrées à deux reprises pendant les éliminatoires de la CAN. Si les Lions de l’Atlas sont vainqueurs (2-1), non sans difficulté, la seconde manche a été à l’avantage des sud-africains. Les Bafanas Bafanas se sont aussi imposés sur le score de 2 buts à 1. Ce nouvel affrontement sera une autre paire de manches.

Un autre point en guise de bonus, l’Afrique du Sud a éliminé à la CAN 2019 l’Egypte au même stade de la compétition, pays organisateur et ultra-favori. Plus généralement, l’Afrique du Sud est connue pour s’offrir de temps en temps le scalp des gros du continent. 

Vous avez aimé cet article de Freddy Akpo ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Nigéria et l’Afrique du Sud jouent, ce mercredi 7 février 2024 une place en...

Rotimi Bamigbola
76

Benedict Saul McCarthy, de son nom complet, est peut-être le plus grand joueur sud-africain de...

Freddy Akpo
169