« Il y a une histoire entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire » (Rigobert Song)

En prélude à son premier match de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies Côte d’Ivoire 2023 face à la Guinée, le sélectionneur du Cameroun, Rigobert Song, a tenu ce dimanche 14 janvier la traditionnelle conférence de presse d’avant match. Avec ses joueurs, il veut réécrire l’histoire dit-il.

Logé dans le groupe C, véritable groupe de la mort, le Cameroun ne manque pas d’ambition. En conférence d’avant match, le sélectionneur des Lions Indomptables, Rigobert Song a fait savoir qu’il y a une histoire entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire, pays organisateur. Pour lui, c’est une histoire que lui et ses hommes veulent répéter.

En effet, parlant d’histoire, l’ancien international camerounais, double champion d’Afrique en 2000 et 2002 fait référence à la CAN 1984 organisée en Côte d’Ivoire et remportée par la génération d’alors du Cameroun. « Il y a une histoire entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire, nous étions des héros en 1984, et je pense qu’il ne faut pas oublier l’histoire. Nous sommes une famille, vous savez ce que sont les liens. Nous avons remporté notre premier titre en Côte d’Ivoire, c’est pourquoi nous nous sommes rendus sur la tombe du premier président de la Côte d’Ivoire lorsque nous sommes venus ici. Notre objectif est d’aller loin dans la compétition, et pourquoi ne pas répéter l’histoire et répéter l’exploit de 1984, nous ne sommes pas venus juste pour participer », a-t-il déclaré.

Pour ce qui est de son premier match contre la Guinée, l’entraîneur camerounais lui accorde une grande  importance, tout en se méfiant de son adversaire. « Les premiers matchs dans de telles compétitions sont très importants, nous serons prêts. Toutes les équipes qui participeront à la compétition viennent avec certains objectifs. La Guinée est une bonne équipe, et nous savons aussi qui nous allons affronter, et nous donnerons tout ce que nous avons pour traduire ce pour quoi nous avons travaillé sur le terrain », a-t-il rassuré.

Par ailleurs, évoquant l’indisponibilité de son capitaine Vincent Aboubakar, forfait pour raison d’une blessure contractée à l’entraînement dès son arrivée en Côte d’Ivoire, Song déplore une véritable perte. Pour lui, « l’absence d’Aboubakar est une perte, parce que c’est un leader et qu’il a montré son potentiel depuis des années. Il restera avec nous dans le groupe, pas comme on le pensait auparavant. Les autres joueurs sont prêts ».

Vous avez aimé cet article de La Rédaction ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Nigéria et l’Afrique du Sud jouent, ce mercredi 7 février 2024 une place en...

Rotimi Bamigbola
76

Benedict Saul McCarthy, de son nom complet, est peut-être le plus grand joueur sud-africain de...

Freddy Akpo
169