Faith Kipyegon : À jamais la reine du 1500m

La Kényane Faith Kipyegon a remporté sa  3e médaille d’or mondiale du 1500m mardi dernier, à l’occasion des championnats du monde d’athlétisme de Budapest. La jeune athlète réalise une saison impressionnante en abaissant les records du monde du 1000m, du 1500m et aussi du 5000m.

Une mère athlète inspirante

Après une pause maternité en 2018 pour accueillir sa fille Alqyn en juin de la même année, Faith Kipyegon, double championne du monde, a fait son retour sur la scène sportive avec une forte détermination : montrer au monde que les mamans peuvent réussir brillamment après l’accouchement. Ce mardi 22 août 2023, elle a remporté sa troisième médaille d’or mondiale en dominant la course en 3 minutes 54 secondes et 87 centièmes. Elle devance à cet effet l’Éthiopienne Diribe Welteji et la Néerlandaise Sifan Hassan. Cette victoire a également marqué un moment historique puisque Faith est devenue la première athlète à décrocher trois titres mondiaux aux 1500 mètres. Cependant, sa soif de succès est loin d’être rassasiée. Elle se prépare déjà à un nouveau défi : remporter le 5000 mètres le samedi suivant.

Un palmarès exceptionnel

Le parcours de Faith Kipyegon est parsemé d’exploits mémorables. Sa carrière a débuté en 2010, alors qu’elle avait seulement 16 ans, avec sa participation au championnat du monde de cross. Elle a rapidement marqué sa place en remportant la médaille d’or junior dans cette épreuve, tout en se classant juste en dehors du podium dans la course individuelle. Elle a ensuite continué à briller, devenant championne du monde junior et en laissant derrière elle trois concurrentes éthiopiennes. En 2014, elle a ajouté une médaille d’or de relais à son palmarès. Son équipe a non seulement remporté la victoire, mais a également amélioré le record mondial de plus de 30 secondes avec un temps de 13 minutes 33 secondes. Ses prouesses n’ont pas ralenti avec le temps. En juin dernier, lors du Meeting de Paris à Florence, l’athlète de 29 ans a battu le record du monde du 1500 mètres en un temps impressionnant de 3 minutes 49 secondes et 11 centièmes. Une semaine plus tard, elle a conquis les records mondiaux du 5000 mètres (14 minutes 5 secondes et 20 centièmes) et du 1000 mètres (4 minutes 7 secondes et 64 centièmes).

Un héritage de médailles

Outre sa victoire actuelle, Faith Kipyegon a déjà écrit son nom en lettres d’or dans l’histoire de l’athlétisme. Double championne du monde en 2017 à Londres et vice-championne l’année suivante à Eugène, elle a continué son règne en défendant avec succès son titre de championne du monde du 1500 mètres cette année. Ses réalisations ne se limitent pas aux mondiaux, car elle est également double championne olympique du 1500 mètres, ayant triomphé à Rio en 2016 et à Tokyo en 2021. En somme, elle compte à ce jour 18 médailles, dont 14 en or.

Les racines athlétiques et familiales

Le talent athlétique de Faith Kipyegon trouve ses racines dans sa famille. Issue d’une fratrie de neuf (9) enfants, elle n’est pas la seule à exceller dans le domaine. Sa sœur aînée, Béatrice Mitai, ancienne partenaire d’entraînement, se distingue dans les courses de 10 km et de semi-marathon. Les aptitudes athlétiques semblent être un héritage familial, car ses parents, Linah Koech et Samuel Kipyegon, ont tous deux participé aux épreuves de 400 et 800 mètres. Bien qu’elle ait d’abord joué au football jusqu’à l’âge de 14 ans, Faith s’est finalement tournée vers l’athlétisme. Mariée depuis quelques années, elle a également la responsabilité d’être une mère aimante pour sa fille.

Vous avez aimé cet article de Romaine OGNIBO ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

À l’approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, le Togo subit une perte importante dans sa liste des athlètes potentiellement...

13

Tobi Amusan, la star du 100 m haies nigérian, a captivé l’attention lors du premier Jamaica Athletics Invitational, tenu le...

21