Egypte 2-2 Mozambique : Les tops et flops

L’Egypte a concédé le nul face au Mozambique (2-2) dimanche pour son entrée en lice dans le groupe B de la Coupe d’Afrique des nations à Abidjan. Septuple vainqueur de l’épreuve, l’Egypte s’est montré trop imprécis face au bloc compact de la défense Mozambicaine. Découvrez les tops et flops de la rencontre.

Un match nul riche en enseignements. La rencontre entre l’Egypte et le Mozambique  (2-2) cet après-midi a mis en exergue une nouvelle fois l’imprévisibilité du football. En réalité, les Mambas étaient tout proches de réaliser un exploit.

Gros collectif mozambicain, Mostafa Mohamed surnage

C’est presque la première surprise de cette Coupe d’Afrique des Nations. Et l’on se demande comment les Mozambicains ont été capables de réussir une prestation si aboutie face au vice-champion en titre. De toute évidence, les hommes de Chiquinho Condé avaient excellemment bien préparé leur match. Les Mambas ont défendu intelligemment, joué courageusement leur chance à la relance surtout en seconde période en faisant preuve d’une certaine qualité technique sur le plan individuel. Dans la première période, Gildo a été à l’origine des situations intéressantes, des débordements et des centres dangereux dans son couloir gauche.  Mais dans la deuxième partie, c’est au tour de Witi de se mettre en évidence en égalisant (55e minute). A noter qu’avant la mi-temps, il avait déjà été remarquable sur les deux véritables situations des siens. Mais c’est Clésio Baúque qui va donner l’avantage aux Mambas deux minutes plus tard.

La remarquable prestation des Mambas n’a pas totalement éteint les performances égyptiennes. Mostafa Mohamed a été le joueur égyptien le plus en vue dans cette rencontre. Il y a son but, un enchaînement de grande classe avec une finition clinique du pied droit. Déterminé, le joueur de Nantes a manqué de peu de doublé la mise sur une somptueuse de Salah en profondeur. Il a été même à l’origine de l’action qui occasionne le pénalty obtenu en toute fin de match. Disponible, précis et inspiré dans ses appels de balle, Mohamed a rendu une copie proche de la perfection.

Des Egyptiens pas vraiment inspirés

Les premières minutes laissaient entrevoir un festival de but orchestré par les Pharaons, avec une volonté de jouer à fond sur leurs qualités dans les transitions. L’Egypte a d’abord mis la défense du Mozambique en difficulté et semblait avoir pris la rencontre par le bon bout. Mais les Pharaons ne sont pas allés au bout de leurs intentions. Ils ont reculé petit à petit en première période avant de sembler totalement soumis après la pause. Par moment, l’Egypte aurait pu anéantir les espoirs Mozambicains mais elle n’a jamais trouvé la faille. Problème : ils sont tombés sur une équipe bien organisée, solidaire et en très grande forme.

Avec un Salah fantomatique, l’Egypte ne s’est pas montré sous son meilleur jour. Même s’il a offert l’égalisation aux siens en toute fin du match, le joueur de Liverpool a été inexistant pendant une majeure partie de la rencontre. Ni Elneny, ni Zizo n’ont pu se démarquer au milieu de terrain pour mettre convenablement leur jeu en place. Et Trézéguet dans son couloir gauche n’a pas été satisfaisant non plus.  L’Egypte s’est fait peur mais le pénalty dans le temps additionnel lui a évité le pire avant le duel face au Ghana prévu pour le 18 janvier 2024.

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Le Nigéria et l’Afrique du Sud jouent, ce mercredi 7 février 2024 une place en...

Rotimi Bamigbola
76

Benedict Saul McCarthy, de son nom complet, est peut-être le plus grand joueur sud-africain de...

Freddy Akpo
169