Coupe du Monde de Basketball 2023 : La Côte d’Ivoire veut renouer avec le succès

Dans quelques jours, le monde sera témoin de la 18e édition de la Coupe du Monde de Basketball. Une compétition qui rassemble 32 nations venues des quatre coins de la planète. Mais seulement une équipe aura la chance de l’emporter. Après le Soudan du Sud, portons un regard attentif sur les vétérans ivoiriens. 

Qui pour détrôner l’Espagne ? Au soir du 10 septembre 2023, cette interrogation ne sera qu’un simple souvenir. Entre favoris, outsiders et novices pour une bataille de trois semaines, les surprises ne manquent pas. Entre 32 équipes qui poursuivent le même objectif, le rebondissement n’est jamais assez loin. Et la Côte d’Ivoire qui est une habituée de la compétition veut laisser son empreinte

Atteindre le second tour

La Côte d’Ivoire fait sa cinquième apparition dans la compétition mondiale de la balle orange, marquant ainsi sa deuxième participation consécutive. Cette dernière survient pour la deuxième fois. La première étant survenue en 1982 et 1986. Mais aussi triste que cela puisse paraître, elle affiche un bilan des plus décevants. En cinq participations, les Éléphants ne comptent qu’une victoire et n’ont jamais passé le premier tour.  Au cours des deux tournois tenus dans les années 1980 avec 13 équipes participantes en 1982 et 24 en 1984,  les Ivoiriens ont atteint la 13e place, leur meilleur classement. En 2010, ils ont terminé 21e sur 24, et en Chine en 2019, ils ont pris la 29e place sur 32.

Après des défaites dans tous leurs matchs en 1982 (0-7) et en 1986 (0-5), la Côte d’Ivoire a enfin enregistré sa première victoire en Coupe du Monde en 2010 lors de la phase de groupes, battant le Porto Rico (88-79). Cela leur a valu le titre de meilleure équipe parmi les dernières de chaque groupe, les classant 21e au total. De retour en 2019, les Éléphants ont essuyé trois défaites en phase de groupes contre la Chine, le Venezuela et la Pologne. Ils ont ensuite perdu deux matchs de classement pour les places 17 à 32, contre le Nigeria et la Corée du Sud, clôturant leur troisième Coupe du Monde FIBA sans victoire et se classant 29e. Pourront-ils exceller cette année et mettre leurs mauvais souvenirs aux oubliettes ? C’est peut-être tôt pour le dire, mais tout porte à croire que c’est l’objectif que se fixe Souleyman Diabaté et ses coéquipiers. 

Une qualification acquise avec brio

L’équipe de basket de la Côte d’Ivoire, surnommée les “Éléphants”, a traversé une campagne qualificative mouvementée pour se qualifier pour la Coupe du Monde FIBA ​​2023. Malgré un début surprenant en novembre 2021 avec une victoire contre l’Angola, la route vers la qualification n’a pas été sans embûches. Les Ivoiriens ont réussi à se ressaisir après des revers, avec des performances clés de joueurs tels que Maxence Dadiet, Souleyman Diabate, Assemian Moulare et Vafessa Fofana.

Lors des fenêtres qualificatives, l’équipe a montré sa capacité à rebondir et à remporter des victoires cruciales, notamment face à l’Angola et au Nigeria. Les séances de coaching et les ajouts de changements de joueurs comme Alex Poythress ont également eu un impact positif sur les performances de l’équipe.

Malgré des défaites occasionnelles, l’équipe ivoirienne a finalement réussi à assurer sa qualification pour la Coupe du Monde FIBA ​​2023. Cette qualification témoigne de sa détermination et de sa capacité à surmonter les obstacles pour représenter fièrement leur pays sur la scène internationale. 

Le vent en poupe

La Côte d’Ivoire possède l’une des équipes les plus divertissantes du moment en Afrique avec des jeunes qui jouent un rôle important dans la résurrection de la sélection. Pour le mondial, la sélection ivoirienne a restreint son effectif à 13 joueurs, parmi lesquels figurent des joueurs clés tels que Vafessa Fofana, qui faisait partie de l’équipe présente en Chine en 2019 et a joué l’intégralité des 12 matchs de la campagne de qualification. On compte également sur la présence de Souleymane Diabate, âgé de 36 ans, ainsi que de Maxence Dadiet, âgé de 24 ans, un duo qui a pris part à 9 des 12 matchs de la Côte d’Ivoire lors de cette campagne qualificative. Un autre nom a fait l’unanimité récemment dans le 5 majeur de la FIBA AfroBasket 2023 : Mike Fofana. Affichant une moyenne de 12,7 points et 3 passes décisives par match, Fofana, qui est né aux États-Unis de parents ivoiriens, a récemment établi sa résidence en Côte d’Ivoire, où il évolue avec l’Abidjan Basket Club (ABC). Avec un talent indéniable et des performances notables lors de la FIBA ​​AfroCAN 2023, il se profile comme un athlète de premier plan qui pourrait très bien décrocher l’une des douze places au sein de l’équipe nationale ivoirienne pour le prochain Mondial 2023.

Par ailleurs, on retrouve Assemian Moulare. Le jeune basketteur a progressivement révélé son potentiel au cours des Éliminatoires, affichant des statistiques moyennes de 11,7 points, 3,3 rebonds et 1,8 passes décisives par match lors de ses six apparitions.  Lors d’un match de préparation remporté contre la République tchèque le 28 juillet, Moulare a inscrit 15 points. Ce genre de performance pourrait s’avérer essentiel cet été en Asie, alors que les Ivoiriens devront faire face à des adversaires coriaces lors de la phase de groupe, dont l’Espagne, le Brésil et l’Iran. Moulare est peut-être jeune, mais sa force de pénétration et sa volonté de progresser en font un atout considérable dans le collectif ivoirien. Pour la quatrième fois consécutive, les Éléphants se sont arrêtés à la 21e place lors de la Coupe du Monde FIBA.  L’équipe ivoirienne s’appuiera largement sur cette base de joueurs lors de cette compétition estivale en Asie. Mais l’absence des joueurs expérimentés Stéphane Konaté et Guy Edi, ainsi que celle de l’ailier-fort naturalisé Matt Costello, qui avait été inclus dans le “5 majeur” du FIBA ​​AfroBasket 2021, aura un impact significatif sur l’équipe. 

Tendance 

Plongés au cœur du groupe G, les joueurs dirigés par Dejan Prokic font face à un défi de taille en affrontant les Brésiliens, les Iraniens et surtout les Espagnols, détenteurs du titre de champions d’Europe et champions du monde en exercice. La Côte d’Ivoire est consciente de la difficulté de la tâche qui se présente à elle, avec un historique en Coupe du Monde comprenant quatre participations (1982, 1986, 2010 et 2019) sans jamais avoir franchi le premier tour.  Son meilleur bilan dans la compétition est de 1-4, obtenu en Turquie en 2010. 

Cependant, l’équipe ne se laisse pas décourager par cette réalité. En tant que finaliste de l’Afrobasket 2021, elle est déterminée à se surpasser et à créer la surprise. Malgré le groupe relevé, les joueurs ivoiriens sont résolus à mettre en œuvre tous les efforts nécessaires pour défier les pronostics et réaliser une performance mémorable. Même s’ils ne gagnent qu’un seul match du Groupe G, les Ivoiriens pourraient encore remporter un autre succès dans les matchs de classement pour les places 17 à 32 contre l’un des deux adversaires du Groupe H qu’ils affronteraient. Ce serait un accomplissement important pour une nation africaine et cela lui permettrait de décrocher son meilleur classement dans la compétition.

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

La Fédération Camerounaise de Basketball (Fécabasket) intensifie ses efforts pour s’offrir les services de Pascal...

Anthelme Chodaton
24
dynamo-vs-cape-town

La quatrième saison de la Basketball Africa League a démarré avec un scandale : le...

Anthelme Chodaton
31
Josh Giddey

La Coupe du Monde FIBA 2023 étant désormais terminée, les récompenses individuelles tombent au compte-gouttes....

Anthelme Chodaton
118