CHAN 2022 : les grands enseignements du 1er tour

La première phase du Championnat d’Afrique des Nations 2022 s’est achevée avec brio. Les 24 premiers matchs ont tenu en haleine le public africain. Entre euphorie et déception, les trois journées ont été parfaitement mouvementées. Mais avant de se plonger dans les quarts de finale, retour sur les grands enseignements de cette campagne algérienne. 


Le Championnat d’Afrique des Nations est une opportunité pour les joueurs locaux de faire valoir leur talent. Cette septième édition, décalée en 2023, ne déroge pas à la règle. Les recruteurs africains comme européens sont présents en Algérie pour dénicher les talents. Après deux semaines de compétition, certains font déjà parler d’eux et attirent l’attention. De la solidarité aux accrochages, de la maîtrise tactique aux victoires, tout était au rendez-vous. Koudenvoi.media vous propose un récap avant les quarts qui se jouent vendredi 27 et samedi 28 janvier 2023. 

L’Algérie plus que jamais favorite

L’Algérie plus que jamais favorite

Le CHAN n’a pas la même saveur que la CAN, mais en Algérie, on n’y accorde aucune différence. Devant son public enthousiaste qui ne souhaite rien d’autre que le titre le 4 février prochain, les Fennecs ont tenu leur rang de favori. L’Algérie a réussi la passe de trois en dehors de l’organisation. La bande à Bougherra a fait preuve d’une ténacité sans pareille. Derrière, la solidarité défensive a abouti à trois cleans sheets.  Un succès qui porte surtout l’empreinte du portier, Alexis Guendouz. C’est grâce à ma défense aussi que je n’ai encaissé aucun but. En plus, j’ai dix joueurs devant moi. C’est important de ne pas encaisser, car les équipes qui encaissent le moins de but iront loin dans la compétition”, a-t-il déclaré après la troisième journée du CHAN face aux Mozambicains. Avec deux buts à son actif, Aimen Mahious est surtout l’artisan du sans faute des Fennecs. Il a marqué tour à tour contre la Libye et face à l’Éthiopie dans les victoires des siens sur le même score 1-0. Trois victoires en autant de matchs contre les Chevaliers de la Méditerranée libyens, les Walya éthiopiens et les Mambas du Mozambique. Une performance qui fait des Fennecs les plus grands favoris des quarts de finale. L’Algérie affronte la Côte d’Ivoire lors de cette phase. 

Les surprises malgaches et mauritaniennes 

Novice dans cette compétition, Madagascar a surpris tout le monde. D’entrée, les Malgaches l’ont emporté sur le Ghana (2-1). De plus, ils ont mis le Soudan dans les vapes lors de la dernière journée (3-0). Plus réjouissant encore, les Barea sont la meilleure attaque du CHAN 2022 avec 5 buts. Tout comme les A à la CAN 2019, les Malgaches se qualifient au prochain tour pour leur première participation. Un exploit rendu possible grâce à un collectif huilé, mais aussi à un brillantissime Razafindranaivo. Avec deux réalisations, il est co-meilleur buteur de la compétition. Il a gratifié le public d’un but spectaculaire face au Soudan lors de la troisième journée (3-0). Madagascar a montré un visage séduisant au premier tour, de quoi espérer une belle suite. Il défie le Mozambique le 28 janvier prochain. Ce dernier s’est d’ailleurs qualifié in-extremis malgré sa défaite face au pays hôte. 

L’autre surprise en quart de finale est la Mauritanie.  Les Mourabitounes ont surpris les Aigles du Mali pour se hisser au deuxième tour. Un précieux succès, mais aussi un exploit. Car, cette victoire est la première de la Mauritanie au CHAN après avoir enregistré six défaites en six matchs, lors des deux dernières éditions auxquelles elle a participées en 2014 et 2018. La défense mauritanienne, très disciplinée, a tenu bon pour s’assurer une place historique en quart de finale. En gardant ses cages inviolées, la Mauritanie forme la meilleure défense du CHAN derrière l’Algérie. Pour rester dans la compétition, les hommes d’Amir Abdou vont en découdre avec le Sénégal, une autre sensation du championnat. 

Le dernier match de la phase de groupes a vu le Niger éliminer le Cameroun. La compétition a pourtant bien démarré pour les lions indomptables. Mais le Mena en a décidé autrement. Cette victoire des Nigériens ajoutée à leur nul face au Congo (0-0) leur permet d’obtenir leur billet pour les quarts de finale. Ceci, pour la deuxième fois après 2018 en quatre participations au CHAN. Le Mena sera aux prises avec les Black Galaxies du Ghana, samedi, pour une place dans le dernier carré. 

La RDC, le Mali et le Cameroun: les grosses déceptions

Double championne du tournoi, la République Démocratique du Congo a réalisé un CHAN pénible. 0 but marqué, 3 buts concédés, 2 nuls et 1 défaite. C’est à ça que se résume le parcours des Léopards qui étaient pourtant les grands favoris du groupe B.  Les Congolais ont affiché un niveau de jeu très faible marqué par plusieurs déchets techniques. L’attaque a été invisible. La défense s’est faite d’ailleurs malmener par les Sénégalais (3-0)  lors de la 3e journée. Pire, les Léopards sont sortis de la compétition en finissant derniers du groupe avec 2 points. 

Quand l’on vante les mérites de son équipe, il importe de faire des résultats positifs. Mais sur cette règle, le sélectionneur du Mali Nouhoum Diané est passé de travers. Avant la compétition, il avait soutenu qu’il n’y avait aucune sélection plus forte que la sienne au CHAN 2022 en Algérie. Sauf que dans le feu de l’action, il s’est pris une balle en pleine face. Une élimination contre une équipe plus faible que le Mali, si l’on se fie à ses dires. Malgré une remontée impressionnante contre l’Angola (3-3), les Aigles sont tombés sur plus fort qu’eux: la Mauritanie. Deux fois finalistes (2016; 2021), le Mali est loin de ses heures de gloire dans le football africain. 

Parmi les équipes décevantes, le Cameroun ne passe pas inaperçu. Les lions indomptables avaient tout de même leur destin en mains. Mais, ils l’ont laissé filer. Un nul aurait pu suffire à Saidou Alioum et ses poulains pour poursuivre l’aventure. Malheureusement, ils ont été défaits et délogés par le Niger qui les élimine au passage. La formation camerounaise avait pourtant huit jours pour se préparer, car exemptée pour la deuxième journée. Une longue pause qui a certainement eu des conséquences sur leur contre-performance face au Niger.

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17