CHAN 2022: Les enseignements du sacre du Sénégal en Algérie

Douze ans après sa dernière participation, le Sénégal s’est débarrassé de son ennemie jurée, la Guinée, en éliminatoires pour se qualifier au CHAN.  Une qualification historique qui s’est soldée par une consécration. Le Championnat d’Afrique des Nations a pris fin samedi dernier. En point d’orgue, le Sénégal s’est hissé sur le toit de l’Afrique aux dépens de l’Algérie, pays hôte. Mais ce succès est survenu après un dur labeur et une prestation remarquable des Lions locaux.  L’heure est donc venue de revenir sur ces talents sénégalais qui ont ravi plus d’un. 

Le Sénégal a, à nouveau, dicté sa loi dans le football Africain. Absents des radars du CHAN depuis 12 ans, les Lions de la Téranga ont signé un retour triomphal en Algérie. Ils ont en effet imposé leur domination en remportant le trophée, le premier de leur histoire. Un succès glané grâce à un collectif jeune et dynamique qui, par-dessus tout, a marqué les esprits dans ce tournoi. Or, les sénégalais étaient privés de plusieurs cadres, transférés à l’étranger avant la compétition. Malgré cette fuite de talent, les Lions ont quand même fait fière allure. Du gardien de but en attaque, en passant par la défense et le milieu de terrain, tous les compartiments du jeu sont bien pétris de talent. Pape Thiaw, sélectionneur de cette équipe locale a composé un groupe futé de talent dont le quart vient de Génération Foot avec un contingent de 6 joueurs. Lesquels joueurs ont le plus impressionné. L’affluence de cette académie au Sénégal n’est plus à présenter. Les joueurs qui sortent de cette maison sont parfaitement formés physiquement, tactiquement et mentalement. En témoignent les révélations sénégalaises en Algérie dont Mamadou Sy, Malick Mbaye, Papa Amadou Diallo, Lamine Camara, etc. Génération Foot a formé plusieurs joueurs de classe mondiale dans le passé, notamment le joueur africain de l’année en titre de la CAF Sadio Mané, le capitaine Kalidou Koulibaly, Ismaila Sarr, Papiss Cissé, Bouna Sarr, Pape Matar Sarr et Habib Diallo. Au pays où le foot est roi, ces joueurs sénégalais ont rallumé la flamme d’un ballon  “Marhaba’’ en Algérie qu’ils ont magnifié dans toutes ses splendeurs. 

Le “Pape” Mamadou Sy, la muraille

Le “Pape” Mamadou Sy, la muraille

Gagner un trophée requiert la nécessité d’avoir un dernier rempart impérial dans son escadron. Du haut de ses 2m02, Pape Mamadou Sy a parfaitement joué ce rôle pour le Sénégal. Auteur de cinq clean sheets, le gardien de Génération Foot a été précieux dans le sacre du Sénégal. Le seul but qu’il a encaissé, était contre l’Ouganda lors de la deuxième journée des phases de groupe. Son état de grâce lui a valu une place de titulaire aux dépens d’Alioune Badara Faty, meilleur gardien du championnat sénégalais. Pourtant, ce dernier est vainqueur de la CAN 2022 au Cameroun avec l’équipe A et de la Coupe du Sénégal avec Casa Sport.  Grand de taille, il détient tout de même cette capacité à vite s’allonger. L’un de ses arrêts au CHAN contre la Mauritanie en quart de finale s’illustre fort et bien. Ses trois derniers arrêts décisifs en finale ont parfaitement contribué au succès des siens. Sans oublier, la balle des tirs au but arrêtée in-extremis. Il est bon sur les balles aériennes et rapide au sol malgré sa grande taille. Il a un bon jeu au pied et peut jouer des deux pieds. Ses relances à la main aussi sont très précises. Il est courageux, il ne dégage pas de peur et commande parfaitement sa défense. Ce sont les qualités que j’ai pu déceler chez luia déclaré Gaspard Gomis, son entraîneur à Génération Foot. Mamadou Sy a montré l’étendue de toutes ces potentialités lors du CHAN. Un gardien de but à l’image de Thibaut Courtois. C’est le surnom qui lui a été donné suite à ces impressionnantes performances. Des performances qui lui ont valu le titre du “Best Goalkeeper” lors de la cérémonie de remise de trophée. 

Ousmane Diouf, le protecteur

Ousmane Diouf, le protecteur

Si Mamadou Sy a fait 5c clean sheets, c’est aussi grâce à la solidité de ses défenseurs Ousmane Diouf et Cheikhou Ndiaye. Mais c’est le premier qui s’est le plus illustré dans cette charnière centrale. Imposant par son gabarit et son jeu sobre et efficace dans les duels aériens et au sol, Ousmane Diouf a mis tout le monde d’accord sur ses qualités de défenseur central. Son sang-froid, sa concentration et son intelligence de jeu, notamment ses placements, ont été très précieux pour le Sénégal. Des qualités qu’il a mises à profit pour aider son équipe à n’encaisser qu’un but en 6 matchs. Le défenseur de Teungueth FC s’est même permis de marquer un but contre la RDC. Par ailleurs, ses performances ne sont pas passées inaperçues. Le joueur sénégalais est le premier de cette sélection à parapher un contrat pendant la compétition. En effet, le Lion de la Teranga s’est engagé avec le club soudanais d’Al Hilal pour quatre ans. 

Mamadou Sané, le bon piston

Mamadou Sané, le bon piston

Rassurant en défense et explosif en attaque, Mamadou Sané est un joueur clé du dispositif de Pape Thiaw. Le joueur de 18 ans offre tout ce qu’on demande à un  latéral. A chaque sortie des sénégalais, il était le footballeur qui créait le plus de danger par ses centres dans la surface adverse. En témoigne, son centre bien travaillé que Diallo a repris d’une tête pour inscrire le 1-0 qualificatif pour la finale, face à Madagascar. Sané a suscité beaucoup d’enthousiasme chez les fans. Sa détermination, ses déplacements, ses replis défensifs sont diamétralement remarquables et précieux. Son compère, Cheikh Sidibé, sur le côté gauche, est une autre satisfaction. Ce dernier a une facilité à exécuter les corners dans les bonnes zones. La qualité de ses centres est hors norme. Rapide et puissant, il joue aussi parfaitement ce rôle de ‘’faux pieds’’. Au milieu de ces grandes performances, il y a des noms qui deviendront sûrement des géants au fil des années. L’un d’eux est Lamine Camara.

Lamine Camara, the “show master”

Lamine Camara, the “show master”

Lamine Camara est la plus grande révélation de la formation sénégalaise. Ses mouvements infatigables tout au long des matchs l’ont vu devenir un membre très important de l’équipe de Pape Thiaw. Nommé, meilleur jeune joueur des phases de poules, le Lion de la Teranga a surpris les férus du football par ses qualités. Le joueur de 19 ans a brillé notamment par ses passes incisives à l’endroit de ses coéquipiers et sa capacité à mettre l’adversaire en difficulté. Dans ce parcours triomphal du Sénégal, il a été à chaque fois le maître des spectacles fabuleux et séduisants. En mode patron, Lamine Camara a été sur tous les coups contre l’Algérie et a fait preuve de sang-froid lors de la séance de tirs au but en convertissant le sien. Auteur de deux buts dans la compétition, il a été nommé homme du match à trois reprises. Lamine Camara est la nouvelle étoile montante du football africain et surtout sénégalais. Une pépite qui va désormais être suivie de très près. Son coéquipier, Moussa Ndiaye n’est pas passé inaperçu. Le sociétaire du Jaraaf de Dakar a été aussi une arme dans l’entrejeu. 

Papa Amadou Diallo, the striker

Papa Amadou Diallo, the striker

Papa Amadou Diallo a fait forte impression lors de cette campagne du CHAN en Algérie. Le joueur de 18 ans a réussi à se faire remarquer en inscrivant deux buts pour le Sénégal. Sa première réalisation est survenue lors de la dernière journée des phases de poule contre la RDC. L’attaquant de Génération Foot a récidivé en demi-finale pour offrir le billet de la finale aux siens, finissant meilleur buteur du Sénégal dans la compétition. En dehors de ces buts, Diallo est aussi un joueur collectif. Ses dribbles, son apport offensif sont tout aussi importants. Malick Mbaye, son coéquipier à Génération Foot a fait un excellent tournoi également. Il a été auteur d’un but contre la RDC sur un exploit individuel. Un joueur sur qui Pape Thiaw a pu compter également pour remporter le trophée. Si ça se trouve, les deux attaquants devront enchaîner avec la CAN U20 prévue en Egypte du 18 février au 12 mars 2023. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17