CHAN 2022 : Ces joueurs qu’on aurait aimé voir poursuivre la compétition

Les quarts de finale du championnat d’Afrique des nations démarrent ce vendredi. Durant les phases de groupes, plusieurs joueurs ont eu l’occasion de se distinguer sur les pelouses algériennes. Cependant, ils n’auront pas tous l’occasion de continuer parmontrer l’étendue de leur talent. Si leurs performances individuelles ont été remarquées, leurs différentes sélections n’ont pas pu accéder au second tour. 

C’est aussi ça une compétition. Des joueurs individuellement au-dessus du lot mais dans un collectif un peu trop moyen. Malheureusement, une seule hirondelle ne fait pas le printemps. Et même si certains joueurs apparaissent parfois comme l’arbre qui cache la forêt, les espoirs placés en eux peuvent rapidement s’éteindre comme un feu de paille. C’est le cas du sud-africain Bernard Parker lors de l’édition 2014 qui a porté sa sélection avec 4 buts en 3 matchs. Ses performances et son titre de meilleur buteur n’auront cependant pas suffi à éviter l’élimination dès les phases de poule aux Bafanas Bafanas. Voici 4 joueurs qui comme lui auraient mérité de continuer la compétition si l’on se base sur leurs prestations. 

Laurindo Aurelio ‘’Depu’’ (Angola)

Laurindo Aurelio ‘’Depu’’ (Angola)

Premier joueur à avoir inscrit un doublé dans la compétition, Depu avait impressionné plus d’un. Face au Mali pour le premier match de poule, l’angolais avait fait preuve d’énormes qualités au niveau du placement. Il avait également une faculté à faire des appels, en profondeur comme sur les centres qui étaient assez tranchants. Tout ceci couplé à un jeu de tête et un instinct de tueur redoutable. Cependant, le joueur du Sagrada Esperanza a été muet au deuxième match, muselé par les mauritaniens. Il n’a pu tenter que deux frappes durant toute la rencontre. Un regret de le voir quitter la compétition au vu aussi de ses performances en club. Même s’il a manqué la deuxième partie de la saison dernière et ce début de saison, Depu avait marqué la bagatelle de 19 buts. 19 buts marqués en seulement 15 matchs et rien qu’à la mi- saison dernière. 

Jérôme Ngom Mbekeli (Cameroun)

Jérôme Ngom Mbekeli (Cameroun)

C’était un des joueurs attendus au début de la compétition. Il s’était distingué au Qatar en étant auteur de la passe décisive sur le but de Vincent Aboubakar face au Brésil. Les attentes étaient énormes au pays et il a vite fait de répondre. Le joueur de la Colombe Sportive du dja-et-lobo fait un match plein face au Congo pour l’entrée en matière des lions indomptables. Milieu de formation, latéral droit chez les A et positionné comme ailier droit avec les locaux, le joueur de 24 ans est le couteau suisse de l’équipe. A la préparation des actions, à la baguette des centres sur le côté, Ngom est au four et au moulin. D’habitude instigateur des actions dangereuses côté camerounais, il se retrouve à la conclusion sur le but de la victoire. Un but plein de vista, un but de la tête pour celui qui est centreur la plupart du temps. Il ne pourra rien cependant face au Niger pour éviter la défaite et l’élimination des siens.

Mohamed Saltou (Libye)

Mohamed Saltou (Libye)

Vainqueur de la compétition en 2014, Saltou aura apporté son expérience aux Chevaliers de la Méditerranée. Lors du match d’ouverture face à l’Algérie, le joueur de 30 ans fait un match loin d’être ridicule, dans un rôle de pivot. Du haut de ses 1m97, le longiligne attaquant d’Al Ahly Tripoli aura gêné la défense des Fennecs sur plusieurs séquences. Mais souvent esseulé en pointe, il ne se crée pas de véritable occasion. Remplaçant au deuxième match face au Mozambique, il entre en jeu et marque dans les derniers instants. Insuffisant pour permettre aux siens de revenir. Mohamed Saltou récidive au troisième match en marquant face à l’Ethiopie avec à la clé, le trophée d’homme du match. Cela ne changera pas pour autant le sort de la sélection libyenne, éliminé dès la deuxième journée. 

Augusto Carneiro (Angola)

Augusto Carneiro (Angola)

En dehors de Depu, plusieurs autres joueurs se sont démarqués côté angolais. On aurait également pu évoquer le cas des ailiers Gilberto Vieira et Jaredi Texeira. Mais nous bouclerons cette liste avec un profil plus défensif. Un latéral gauche en la personne d’Augusto Caneiro. Le joueur évoluant chez le Pétro de Luanda, le club de la capitale angolaise, a réalisé un match plein face au Mali. D’abord défensivement, le joueur de 27 ans a fait preuve de solidité sur son côté avec 3 tacles réussis. Le poste et le style capillaire ne sont visiblement pas les seuls points communs de Caneiro avec le brésilien Marcelo. Le sociétaire du Pétro de Luanda avait une telle facilité à transpercer les lignes maliennes, balle au pied qui plus est. Ses nombreuses accélérations sur le côté gauche et son entente avec Jaredi Texeira ont fait mal. Il est passeur décisif sur le second but de Depu. 

Ces joueurs retourneront donc tous dans leurs clubs respectifs pour poursuivre la saison. Certains changeront peut-être d’air d’ici la fin de la saison. D’autres seront probablement au rendez-vous du prochain Chan.

Vous avez aimé cet article de Freddy Akpo ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
37

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
16