Ce que sont devenues les révélations du Mondial 2022

Après le Mondial 2022, les révélations ont repris du service dans leurs clubs respectifs. Deux mois après cette merveilleuse aventure couronnée par la troisième étoile des Argentins, ces dernières connaissent des fortunes diverses. Tour d’horizon sur quelques sensations de la Coupe du monde en club.

La Coupe du Monde offre une exposition planétaire aux joueurs qui l’ont disputée. Si elle a permis à certains joueurs comme Keylor Navas ou Alisson Becker de peaufiner leurs prouesses, force est de constater que la tendance est différente en 2023. Au Qatar, les noms comme Dominik Livakovic, Mohammed Kudus ou Gonçalo Ramos ont fait l’unanimité. Deux mois après, Koudenvoi.media s’est intéressé à ce que sont devenues ces révélations de l’épreuve qatarienne.

Mohammed Kudus : Ghana – Ajax Amsterdam

L’image pleine de bon sens après la Coupe du Monde vient du jeune Ghanéen Mohammed Kudus. Alors qu’il inscrivait le quatrième but de l’Ajax contre le Sparta Rotterdam, ce dernier a rendu un vibrant hommage à Christian Atsu, décédé dans le séisme de la Turquie. 

Par ailleurs, l’enfant d’Accra est dans une bonne dynamique depuis son retour en club. En chiffres, l’attaquant de 22 ans est crédité de 6 buts et une passe décisive en 11 apparitions. Il n’a pas pu éviter l’élimination des Ajacides en barrage d’Europa League. Il avait cependant inscrit l’unique but des siens dans la défaite 3-1 contre la surprenante équipe allemande, Union Berlin. Mohammed Kudus cette saison, c’est :

  • 15 buts toutes compétitions confondues
  • 3 passes décisives. Le tout en 31 matchs.

En toute évidence, il est meilleur buteur de l’Ajax Amsterdam TCC et le deuxième aen championnat avec 9 pions derrière les 11 de Brian Brobbey. Mohammed Kudus continue d’être aussi décisif après sa brillante performance à la Coupe du Monde malgré la sortie précoce de son équipe en phase de groupe. Auteur de 4 buts et 2 passes en Ligue des Champions, le Black Star a su se distinguer.

Placée dans le groupe H en compagnie du Portugal, de l’Uruguay et de la Corée du Sud, la sélection ghanéenne se retrouvait dans une position délicate. Pour autant, les Blacks Stars n’ont pas eu le moindre complexe et ont joué les yeux dans les yeux avec leurs rivaux. Cela a commencé par une défaite 3-2 contre le Portugal. Une première mi-temps 1-1 qui a porté l’empreinte de Mohammed Kudus sur l’égalisation d’André Ayew. L’Ajacide va claquer un doublé contre la Corée du Sud, conservant tout espoir de qualification. L’aventure s’est soldée par un revers 2-0 face à l’Uruguay. Mais le Ghana aura profité de l’imprévisibilité et de la qualité du pied gauche de son ailier. 

Gonçalo Ramos : Portugal — Benfica

Il est celui qui fait couler beaucoup de salive. Sa remarquable performance en huitième de finale n’était pas passée inaperçue. Méconnu du grand public, le joueur a été titularisé en huitième de finale aux dépens de Cristiano Ronaldo. Mais la suite a été stratosphérique. Il marque un triplé pour sa première titularisation dans la compétition en plus de délivrer une passe décisive contre la Suisse. Ce fut sa seule étincelle au Qatar

Cependant, le portugais est insaisissable dans son pays natal. Même si l’épisode After World Cup n’est pas étincelant avec seulement 4 buts en 9 matchs depuis janvier, il reste une terreur pour les défenseurs. En Liga Bwin, il occupe actuellement la deuxième place au classement des buteurs derrière son compère Joao Mario. Un total de 13 buts contre 14 pour son compatriote. Avec ses 19 buts, il partage également la tête du classement des buteurs de Benfica avec Joao Mario, avec le même nombre de buts. 

Dominik Livakovic : Croate — Dinamo Zagreb

Dominik

Emiliano Martinez, Hugo Lloris, Yassine Bounou, les gardiens ont fait le show en terre qatarienne. Ce fut aussi le cas de Dominik Livakovic. L’enfant de Zadar a été un pilier dans le come-back presque gagnant de la Croatie. En 7 matchs, le portier croate a encaissé autant de buts, mais il aura été sensationnel. Sa performance qui a retenu l’attention a été celle réalisée lors des séances de tirs au but contre le Japon en huitième de finale. Le dernier rempart du Dinamo Zagreb a réussi à conduire les Vatreni à leur deuxième demi-finale consécutive en Coupe du Monde. C’était l’opération la plus difficile à réaliser à la face du monde en sélection. 

Après la compétition, Livakovic est resté dans son club. Depuis janvier, il a disputé 9 matchs, tous en intégralité. Il obtient à chaque fois une note supérieure ou égale à six. Le croate a laissé sa cage inviolée à trois reprise et encaissant en moyenne 1 but dans les 6 autres matchs. Au total, il n’a encaissé que 5 buts. Dinamo Zagreb est leader de la ligue croate avec 55 points. En 22 journées, les Modri ont encaissé 20 buts pour 4 nuls, 17 victoires et 1 défaite. 

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17