Burak Yilmaz : Une reconversion express au poste d’entraîneur

Le club de Besiktas a officialisé il y a un peu moins d’une semaine le retour de Burak Yilmaz. Mais cette fois-ci, en tant qu’entraîneur par intérim de l’équipe première après le départ de Senol Gunes. Ce dernier paie le début de saison plus que moyen du club turc.

Surprenant, inattendu ou encore étrange ! Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier la nomination de Burak Yilmaz en tant que coach de l’équipe de Besiktas. D’autres parleraient même de choix risqué. Un choix risqué, mais qui s’avère pour le moment payant. Pour cause, le néo-entraîneur vient d’enregistrer sa première victoire à la tête de Besiktas. Le début, ou du moins, la continuité d’une longue et belle carrière pour Burak Yilmaz.

Une trajectoire à la Vincent Kompany

Quand on observe de près la carrière de Burak Yilmaz, elle affiche beaucoup de similitudes à celle de Vincent Kompany. En effet, le dernier passage en club de l’ancien international turc s’est effectué du côté du Fortuna Sittard en Eredivisie. Une dernière danse, mais avec une petite particularité. Burak Yilmaz se voyait offert la possibilité de se reconvertir en tant qu’entraîneur dès la fin de sa carrière au club. Et c’est ce qu’il s’est passé. L’ancien joueur s’était fixé comme objectif le maintien avec le Fortuna Sittard. Ainsi, il a porté son équipe en marquant neuf (09) buts et quatre (04) passes décisives lors de la saison écoulée. Une performance louable pour un joueur de son âge (38 ans). Par la suite, il a intégré le staff du club comme convenu pour entamer sa reconversion. Et les choses se sont plus que bien passés puisque le Fortuna Sittard a pu se maintenir dans l’élite du football néerlandais. Un accomplissement remarquable lors de cette dernière danse pour ce joueur à la carrière particulière.

La machine a tardé à décoller

Apprécier globalement la carrière de joueur de Burak Yilmaz n’est pas chose facile. En effet, le joueur a souvent été inconstant, ou du moins instable tout au long de son parcours de joueur. Formé à l’Antalyaspor, il a rejoint le club de Besiktas très jeune. Un passage pas vraiment convaincant. Par la suite, il a enchaîné des séjours au Fenerbahçe puis à l’Eskisehirspor. Et là aussi, les choses ne se sont pas vraiment bien passées pour ce joueur dont tout le monde louait le potentiel. La véritable ascension de Burak Yilmaz est survenue lors de l’année 2010 où il a rejoint le club de Trabzonspor. En deux (02) ans passés au club, il a disputé 93 matchs et inscrits cinquante-huit (58) buts. Une belle performance qui a séduit le club de Galatasaray. Burak Yilmaz rejoint donc les Cimbom à l’été 2012. Avec l’équipe de Galatasaray, il va confirmer son talent et inscrire 82 buts en 141 matchs entre 2012 et 2016. Remportant au passage le titre de champion de Turquie lors des saisons 2012-2013 et 2014-2015.  

Burak Yilmaz, Monsieur “Come-back”

Après ce succès du côté de Galatasaray, Burak Yilmaz a fait une petite escale du côté du Beijing Guoan en Chine. Ceci, avant d’effectuer ses come-back à Trabzonspor puis à Besiktas. Des retours réussis puisqu’il a marqué un total de 53 buts en 73 matchs durant cette période. Véritable aventurier, il a décidé de rejoindre le club de Lille lors de l’été 2020. Un séjour en France où il s’est réellement fait un nom en Europe. Pour cause, il a inscrit seize (16) buts lors de sa première saison, contribuant ainsi au titre de champion de France décroché par Lille. La seconde saison a été moins prolifique avec seulement quatre (04) buts inscrits avant son départ aux Pays-Bas.

Un nouveau défi

Avec cette nomination au poste d’entraîneur à Besiktas, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour Burak Yilmaz. S’il fait incontestablement partie des plus grands attaquants turcs, Yilmaz n’a pas encore fait ses preuves en tant que coach. Et pour un débutant dans ce rôle, un grand club comme Besiktas et toute la pression qui va avec n’est pas forcément l’idéal. Le club historique joue le titre et ambitionne chaque année d’aller le plus loin possible en Europe. Des objectifs assez élevés que Burak Yilmaz va devoir atteindre, ou du moins essayer d’atteindre au mieux. Toutefois, l’ancien international turc a fait montre de plusieurs qualités durant toute sa carrière de joueur. Des qualités comme la persévérance et la combativité qui devraient l’aider dans sa nouvelle aventure. 

Vous avez aimé cet article de Auramson HOUNDEGNON ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Hugo Ekitike, actuellement à l’Eintracht Francfort, a officiellement dévoilé son rêve auprès de la presse...

Anthelme Chodaton
8

Le Président de la Confédération Africaine de Football, Patrice Motsepe est revenu sur les objectifs...

Anthelme Chodaton
21