Avec Alexis Sanchez, l’OM tient enfin son “Grantatakan”

L’Olympique de Marseille réalise une saison somme toute satisfaisante sous la houlette d’Igor Tudor. Malgré l’élimination dès les phases de poule de la Ligue des Champions, les Marseillais sont toujours aussi constants sur la scène nationale. En course pour une place en LDC, le club phocéen est troisième de ligue 1, à deux points de Lens et qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Un joueur en particulier n’est pas étranger aux bonnes performances du club du rocher. Il s’agit du chilien Alexis Sanchez. L’ancien du FC Barcelone semble retrouver son meilleur niveau depuis son arrivée dans la cannebière. Il est pour l’instant l’une des rares recrues en attaque à donner satisfaction ces dernières années.

À l’été 2017, soit une saison après l’arrivée du millionnaire américain Franck Mc Court et son “OM Champions Project”, une grosse annonce a été faite aux supporters. Les dirigeants marseillais avec à leur tête le directeur sportif Jacques-Henri Eyraud avaient promis l’arrivée d’un « grand attaquant » sur le vieux port. Un buteur confirmé en Europe qui allait être la figure du nouveau projet après le départ de Batéfimbi Gomis. S’ensuivront des arrivées qui seront des échecs les uns après les autres. Kostas Mitroglou, Valère Germain arrivé un peu avant et Mario Balotelli feront tous flop. Pire, l’OM, dans sa recherche désespérée d’attaquant, ira même chercher en 2020 Dario Benedetto en Argentine du côté de Boca Juniors. Le Congolais Cédric Bakambu est également passé, mais rien n’y fit. Les saisons passent sans qu’aucun attaquant ne donne entière satisfaction. Les médias et même les supporters commencent à se moquer de l’OM et son ‘’Grantatakan’’. Mais une arrivée l’été dernier va changer la donne.

Sanchez buteur et leader

Sanchez buteur et leader

Sur le papier, Alexis Sanchez avait le profil de l’attaquant recherché par le club depuis toutes ces années. Seule inquiétude, son état de forme après des saisons moyennes en Italie du côté de l’Inter Milan. Des doutes que l’ancien joueur d’Arsenal va vite faire de dissiper. Cette saison, Sanchez c’est 10 buts en 24 matchs toutes compétitions confondues. Des statistiques loin d’être hors normes, mais le chilien fait déjà mieux que ses prédécesseurs. Le joueur de 34 ans semble retrouver une seconde jeunesse dans la cité phocéenne. Au-delà des buts, il apporte son expérience et son vécu à l’équipe. Un exemple de discipline et surtout d’humilité pour ses coéquipiers malgré son gros palmarès. Le double vainqueur de la Copa América, bien que n’appréciant pas de jouer en pointe, à la base ailier, se plie aux exigences de son entraineur. En dehors de son apport offensif, Sanchez travaille également pour le collectif, en pressant les adversaires sur les phases défensives. En témoigne, son but en C1 face au Sporting qui subvient après un gros pressing du Chilien sur le gardien adverse. Encore buteur ce week-end face à Monaco, il a reçu des éloges de son entraineur : « Aujourd’hui, il mérite la note de 10 sur 10. Il a fait un match de champion parce que c’est un champion. Et c’est un garçon en or qui veut toujours aider l’équipe et faire la différence. On connait sa carrière et ce n’est qu’une nouvelle confirmation de son talent ».

Alexis renait de ses cendres

Alexis renait de ses cendres

Alexis Sanchez est arrivé à Marseille en étant déterminé à prouver qu’il avait encore sa place au haut niveau. Après 3 saisons moyennes en Italie, le chilien était presque tombé dans l’anonymat. Faisant partie des meilleurs à son poste au milieu des années 2010, l’ex-Gunner et Blaugrana a connu une descente aux enfers. Étincelant du côté d’Arsenal, deux autres grosses écuries du championnat sont au coude à coude pour le signer en hiver 2018 : les deux clubs de Manchester, United et City. Ce sont les red devils qui arrivent à convaincre le joueur. Mais malheureusement, Sanchez ne retrouvera jamais à Manchester le niveau qui était le sien du côté de Londres. Même sort à l’Inter malgré un Scudetto remporté. Preuve de ce long passage à vide, avant cette saison, Alexis Sanchez n’avait plus atteint la barre des 10 buts depuis la saison 2017-2018. Il était à l’époque un joueur d’Arsenal. 

Un seul bémol

Si pour le moment, l’heure est à l’enthousiasme dans la cité phocéenne, elle pourrait tourner court. À 34 ans, Sanchez est plus proche de la fin que du début. De plus, le chilien n’a pas vraiment de doublure sûre à son poste. Pour les prochaines saisons, l’Olympique de Marseille n’est pas à l’abri de ses vieux problèmes en attaque. La preuve, l’autre recrue de l’été en attaque, le Colombien Luis Suarez n’a marqué que 3 buts en 11 matchs avant d’être prêté à Alméria avec option d’achat. La direction du club pense au nigérian Terem Moffi de Lorient. Mais le joueur auteur de 12 buts cette saison en championnat est plus proche de Nice. Marseille avait pourtant proposé en échange le sénégalais Bamba Dieng au club Lorientais.

Vous avez aimé cet article de Freddy Akpo ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

L’idée d’organiser une CAN de Football Américain commence à se concrétiser peu à peu. La...

Anthelme Chodaton
31

Le néo champion d’Afrique continue de gravir les échelons. Après s’être révélé dans son pays,...

Freddy Akpo
38

Une onde de choc secoue le monde du basketball burundais. Le Président de la Fédération...

Anthelme Chodaton
17