ASEC Mimosas : la renaissance à l’abri des regards 

ASEC Mimosas, fier représentant du football ivoirien, continue de forger son chemin glorieux sur la scène continentale, démontrant une progression fulgurante qui force le respect. En se qualifiant pour les quarts de finale de la CAF Champions League, les Mimos confirment leur remarquable progression sur la scène internationale. Retour sur cette belle page que rédige cette formation ivoirienne dans la joute continentale. 

Le récit de cette épopée commence par la mémorable campagne dans la Coupe de la Confédération la saison dernière, où l’équipe avait atteint les demi-finales. Ce faisant, elle laisse une empreinte indélébile dans l’histoire du club. 

Une campagne mémorable 

Les fans de l’ASEC se souviennent encore des moments palpitants qui ont marqué la route vers les demi-finales de la Coupe de la Confédération. Des performances exceptionnelles, des buts mémorables et une cohésion d’équipe remarquable ont été les ingrédients de ce succès. Des joueurs se sont distingués, portant l’équipe sur leurs épaules lors des matchs cruciaux. Après un brillant parcours en phase de groupe où ils ont terminé leader de leur groupe, les Mimos sont restés fidèles à eux en éliminant l’US Monastir (0-0 à l’aller et victoire 2-0 au retour). Mais c’est l’USM Alger (0-0 à l’aller et défaite (2-0) au retour), futur vainqueur qui brisera leur rêve en demi-finale. 

Une campagne d’autant plus significative puisque l’ASEC n’avait pas atteint le carré d’as d’une compétition interclubs africaine depuis 21 ans. Cette période sombre est en partie due au choix de la direction de privilégier l’exportation de ses jeunes talents vers l’Europe, entraînant une chute notable des performances du club sur la scène internationale. Il est indéniable que le départ précoce des joueurs vers le vieux continent a eu des répercussions sur les résultats du club. Cependant, l’ASEC Mimosas démontre actuellement qu’elle a encore de beaux jours devant elle, notamment avec l’émergence de jeunes talents de grande qualité. L’Académie du club, qui fournit bon nombre des joueurs à l’équipe nationale, a joué un rôle essentiel dans ce renouveau. Les récents talents prometteurs tels que Karim Konaté, Oumar Diakité et Odilon Kossonou ont contribué de manière significative à la victoire lors de la CAN 2023, réaffirmant ainsi le potentiel et la pérennité du club sur la scène africaine.

Dans la même dynamique

Portée par l’élan de la Coupe de la Confédération, l’ASEC Mimosas a choisi de s’attaquer à la CAF Champions League cette saison avec une détermination redoublée. Les premiers signes de cette transition ont été visibles dès les phases de groupes, où le club a brillamment consolidé son statut en tant que leader du groupe, impressionnant les observateurs et ses adversaires. Tout d’abord, les Mimos partagent le point du nul avec Simba SC mais les poulains de Julien Chevalier n’y sont pas allés de main morte par la suite. Ils enchaînent trois victoires de suite dont une de prestige face au Wydad Casablanca, champion en 2022 et deux autres contre (2-0 et 3-0) Jwaneng Galaxy FC. Un autre nul face au Simba et une défaite à la dernière journée contre Wydad a secoué la toile mais les ivoiriens restent un sérieux prétendant au titre. 

La réussite de l’ASEC Mimosas en CAF Champions League est le fruit d’une tactique bien orchestrée et d’une performance exceptionnelle de ses joueurs. Des figures telles que Sankara Karamoko, Trésor Mofossé, Salifou Diarassouba ou encore Wonlo Coulibaly ont été cruciales dans la consolidation du leadership dans leur groupe. Leurs compétences, combinées à une approche tactique intelligente, ont permis à l’équipe de dominer chaque confrontation.

Le plus dur est à venir

Alors que l’ASEC Mimosas se prépare pour les quarts de finale, l’excitation monte dans le rang des fans et des observateurs. Les performances antérieures du club ont propulsé le football ivoirien sur le devant de la scène continentale. Pour les quarts de finale, les Mimos affrontent l’Espérance de Tunis, une équipe confiante, bien organisée et assoiffée de succès. Le club basé au Sol Béni s’est métamorphosé en une force incontournable en Afrique, défiant toutes les attentes avec son ascension fulgurante. Il incarne la quintessence du talent, du travail acharné et de la détermination. 

Maintenant que les projecteurs se braquent sur les quarts de finale de la CAF Champions League, ASEC Mimosas représente un espoir brillant pour le football ivoirien et une inspiration pour les équipes à travers le continent.

Vous avez aimé cet article de Anthelme Chodaton ? Faites-le lire à d’autres.

Dans la même catégorie...

Hugo Ekitike, actuellement à l’Eintracht Francfort, a officiellement dévoilé son rêve auprès de la presse...

Anthelme Chodaton
8

Le championnat français tend vers sa fin. Tout au long de la saison, il a...

Anthelme Chodaton
14